Question:
Un collègue m'a battu à la démission. Comment puis-je démissionner de manière professionnelle?
sr-ix
2014-03-10 20:39:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai commencé à travailler dans une startup de taille moyenne qui a négligé de m'informer de leur acquisition imminente. Il est possible que cela ait dû être gardé secret pour des raisons juridiques, mais le fait est que ce poste m'intéressait pour l'environnement de développement rapide exempt de bureaucratie d'entreprise à grande échelle.

Depuis la fusion s'est dégradée. J'ai trouvé un autre emploi avec une offre acceptable dans les technologies de pointe avec lesquelles j'ai de l'expérience et je vais l'accepter. Cependant, le membre le plus senior de mon équipe a récemment présenté sa propre démission.

Cela a provoqué une onde de choc dans notre équipe et les managers et les managers se bousculent pour trouver ce qu'ils peuvent faire mieux.

Comment puis-je démissionner gracieusement et professionnellement de cette situation sans provoquer de panique?

Voir [Comment puis-je démissionner lorsque je sais que mon employeur perdra un gros client lorsque je partirai?] (Http://workplace.stackexchange.com/a/12193)
Peut-être que vous devriez reformuler le titre, ou peut-être que c'est juste parce que l'anglais n'est pas ma langue maternelle, mais avant de lire la question, j'ai pensé qu'un collègue vous a battu jusqu'à ce que vous quittiez votre travail
Le titre n'a pas besoin d'être reformulé: "Un collègue m'a battu à la démission" est une manière parfaitement valable de décrire ce qui s'est passé.
Et oui, il y a des raisons juridiques pour lesquelles les acquisitions sont super secrètes jusqu'à ce qu'elles soient officiellement annoncées. Ils ont généralement à voir avec des délits d'initiés.
Si votre démission provoque la panique, vous devriez fuir cette entreprise aussi vite que possible.
Sept réponses:
#1
+226
Joe Strazzere
2014-03-10 20:59:06 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Comment puis-je démissionner gracieusement et professionnellement de cette situation sans provoquer de panique?

Vous pouvez démissionner aussi gracieusement et professionnellement que vous l'auriez fait, avait l'équipe la plus senior membre pas déjà démissionné.

Le fait que ces deux événements se soient produits à proximité temporelle n'est pas de votre faute et ne devrait pas vous inquiéter beaucoup.

Soyez juste professionnel et ne blâmez pas l'entreprise. Les autres penseront ce qu'ils vont penser de toute façon.

La première démission est souvent la plus surprenante, mais les démissions ultérieures ne seront probablement pas une source de panique. (Et je suis sûr que vous pensez que vous ne serez pas le dernier à partir de toute façon.)

Comme ci-dessus - par hasard, j'ai une fois démissionné dans les 20 minutes d'un collègue. Ces choses arrivent et le monde tourne toujours.
Les deux sociétés (l'acquéreur et l'acquisition) prennent en compte la rétention dans le cadre de l'opération. Ils supposent une certaine perte de capital humain lors de la transition. Ne vous inquiétez pas, suivez simplement les procédures éthiques régulières lorsque vous démissionnez d'un poste.
Cela m'est arrivé chez mon ancien employeur. La pile technologique utilisée par mon équipe était essentiellement obsolète et l'équipe démissionnait dès qu'elle pouvait trouver un autre emploi. Vous venez de soumettre votre avis avec l'éthique professionnelle que vous utiliseriez pour toute autre situation. J'ai appris plus tard que les autres équipes avaient un pool de paris pour savoir qui serait le prochain à démissionner de mon équipe.
#2
+57
mxyzplk - SE stop being evil
2014-03-10 20:49:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous démissionneriez de manière professionnelle et normale en vous adressant à votre patron, en lui adressant une lettre avec un préavis de plus de 2 semaines (ou tout autre délai de préavis indiqué dans votre contrat / vos conditions d'emploi, le cas échéant) et en lui expliquant calmement les raisons pour lesquelles vous passez à autre chose - comme (espérons-le) vous le feriez normalement. Vous pouvez contrôler votre professionnalisme, vous ne pouvez pas contrôler les réactions ou les émotions des autres. S'il y a une panique en raison de problèmes de rétention plus larges, c'est malheureux, mais ce n'est pas vraiment votre responsabilité - ou vraiment, pratiquement sous votre contrôle - de gérer cela.

Lorsqu'une startup est achetée ou introduite en bourse ou autre, on s'attend généralement à ce que les gens passent à autre chose. S'ils ne vous ont pas obtenu sous contrat ou ne vous ont pas donné suffisamment d'actions ou d'avantages ou quoi que ce soit pour vous garder pendant un certain temps (une précaution standard prise dans ce genre de rachat), alors c'est sur eux; soit ils font des «bruits tristes» mais ne se sentent pas vraiment mal à l'idée de se débarrasser de certaines personnes, soit ils s'en sortent assez malheureux pour ne pas savoir comment s'en sortir. En tout état de cause, si vous êtes professionnel, rien de tout cela ne vous concerne. "J'ai aimé travailler pour la société X; comme nous avons réussi et que la société est passée à un stade ultérieur, je ressens le besoin de passer à une autre société de stade antérieur. Bonne chance!"

"Vous pouvez contrôler votre professionnalisme, vous ne pouvez pas contrôler les réactions des autres" - c'est de l'or.
#3
+15
Bob Jarvis - Reinstate Monica
2014-03-11 04:14:32 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ouais - alors? L'autre démissionnaire n'a aucune incidence sur votre départ. Donnez-leur un préavis de quelques semaines et leur souhaitons le meilleur. Dans une situation comme celle-ci, une vague de démissions n'est pas inhabituelle et aurait dû être planifiée - c'est-à-dire s'ils pensaient vraiment vouloir que les gens restent dans les parages, la société acquéreuse aurait dû distribuer une pile d'options sur actions et / ou des bonus différés "pour garantir continuité au cours de ce processus difficile "- c'est-à-dire de payer même les stupides techniciens assez d'argent pour rester au moins un an ou deux. Si la société acquéreuse n'a pas choisi de le faire, cela signifie non plus

A) qu'elle ne sait pas grand-chose sur le jeu d'acquisition et est sur le point d'apprendre une leçon douloureuse,

B ) ils ne pensent pas que cela soit nécessaire, c'est-à-dire qu'ils n'apprécient pas tellement "l'équipe" actuelle, ou

C) ils ont dit à l'ancien propriétaire que des bonus de continuité, etc., sortiraient de SA fin de l'accord, et il (à juste titre, l'OMI) a rechigné à cette idée.

#4
+3
Vietnhi Phuvan
2014-03-11 19:11:05 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous voulez sortir de là, vous êtes hors de là. Ce que votre collègue principal a fait est sa propre entreprise et ce que vous faites de votre vie vous appartient. Les gens qui vous ont fait une offre s'attendent en fait à ce que vous vous présentiez et plus vous traînez vos fesses en étant indécis, moins vous avez l'air professionnel et professionnel et le sont en fait.

Je vais signaler que vous n'êtes pas celui qui a fait chuter la culture d'entreprise de votre employeur et que vous réagissez à la situation qui a été créée pour vous en prenant la seule option professionnelle et commerciale qui vous est offerte, à savoir voter avec vos pieds. Et ce qui est bien mieux pour tout le monde, y compris votre direction, que de passer par la poste ou d'être complètement démotivé de tout travail.

Laissez la direction régler les conséquences - s'inquiéter de l'impact des actions de votre employeur et décisions sur lui-même - cela n'a jamais été votre travail et cela ne fait pas partie de votre description de poste et cela est reflété avec précision dans votre salaire net, alors soyez clair sur vos responsabilités et les responsabilités de votre direction et cessez d'essayer de faire le travail de votre direction. Sortez l'EFF de là, gracieusement ou non. Parce que gracieusement ou pas, vous êtes hors d'ici.

Si vous pouvez rester en contact avec ce collègue senior qui a démissionné, utilisez-le comme référence. En fait, demandez à n'importe quelle personne âgée qui connaît la qualité de votre travail de vous servir de référence - Il n'est PAS nécessaire que vous soyez votre supérieur immédiat, même si ce serait bien.

J'ai été en La Silicon Alley de New York - c'est son secteur de la haute technologie difficile et tranchant - depuis 13 ans et je vous réponds sur la base de cette expérience.

#5
+1
Steve
2014-03-11 19:38:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il vous suffit de posséder votre propre professionnalisme. Approchez-vous de votre patron dans le bon cadre, dans une pièce calme ou un espace privé selon l'aménagement. Présentez-lui votre avis écrit de deux semaines et remerciez-le pour l'opportunité de travailler dans votre lieu de travail actuel. Je mentionnerais des raisons factuelles, mais pas des raisons d'attaques personnelles, expliquant pourquoi c'est un mouvement que vous êtes prêt à exécuter.

N'entrez aucun argument. Si on vous demande plus de détails et que vous vous sentez en sécurité dans le partage, n'hésitez pas à ajouter professionnellement tout commentaire comme demandé. Gardez les commentaires professionnels et ne divulguez pas indéfiniment. Vous devez garder à l'esprit que vos routes peuvent se croiser à nouveau; par conséquent, il est toujours préférable de maintenir une courtoisie professionnelle. En fin de compte, ce choix vous appartient et vous avez le droit et la liberté de faire les choix qui vous semblent les meilleurs pour vous et votre famille. La plupart des employeurs comprennent et respectent cela. Ils peuvent être en désaccord avec votre choix, mais beaucoup respecteront que c'est à vous de le faire.

Pour plus de détails, consultez CIO.com Comment quitter votre emploi de la bonne manière.

cela ne semble pas ajouter quoi que ce soit de substantiel par rapport à ce qui était déjà publié dans les 5 réponses précédentes
#6
  0
user256936
2014-03-11 07:20:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Suivez votre cœur et démissionnez, continuez vers de nouveaux pâturages. Il n'y a rien de professionnel ou de non professionnel dans une démission. Cela arrive.

Toute bonne entreprise (professionnelle) aura une réunion de débriefing / sortie avec vous avant de partir. C'est leur chance d'obtenir une liste de choses sur lesquelles vous travaillez et qui doivent être confiées à un autre employé (votre liste de clients!) Et c'est l'occasion pour vous d'exprimer les raisons de votre départ. Si c'est une bonne entreprise, ils prendront en compte vos préoccupations et s'en inspireront. Les mauvaises entreprises ignorent ces informations, ce que vous dites ne fait donc aucune différence. Si vous obtenez une réunion de sortie, dites la vérité sur la raison pour laquelle vous partez.

Cela ne répond pas «comment puis-je démissionner de manière professionnelle» - qui est la question posée. Non, "devrais-je démissionner?" c'est ce sur quoi votre réponse semble se concentrer.
Salut Mandy, puisque l'édition est un élément clé du fonctionnement de notre site, vous pouvez jeter un second coup d'œil selon la suggestion d'@enderland's et [modifier] votre message pour répondre à tout ce que vous avez manqué. Sur notre site, l'objectif est de créer une ressource de connaissances au format Q&R, veuillez consulter [about] et [la règle de sauvegarde] (http://meta.workplace.stackexchange.com/questions/255/faq- proposal-back-it-up-and-don't-repeat-others) pour plus de détails sur le fonctionnement de notre site. Cela dit, vous avez un bon début pour une réponse, être professionnel et utile lors d'une réunion de sortie est une approche, mais y a-t-il plus? J'espère que cela t'aides!
[suite] - Est-ce que tout ce transfert de connaissances peut * vraiment * se faire lors d'un entretien de sortie? J'espère que cela t'aides
Oui jmort253, j'ai été une fois abandonné d'un travail de sous-traitance où je corrigeais toutes les choses sur une liste de deux pages de défauts électriques. Pas d'entretien de sortie. Le bâtiment est utilisé par les enfants! comme je dis, toute bonne entreprise ... C'est à l'entreprise d'être professionnelle, si sr-ix est ce professionnel alors il devrait être un employeur!
#7
-5
Kevin Mitnick
2014-03-16 02:34:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous avez le moindre problème de santé, vous pouvez l'utiliser comme raison pour laquelle vous avez choisi de partir.

Vous pouvez citer le temps de votre trajet comme n'étant pas bon pour vous plutôt que pour quoi que ce soit à voir avec votre travail réel. Vos raisons de partir peuvent sembler tout à fait vraies et raisonnables, décision prise, affaire classée sans qu'il y ait besoin d'invective concernant les collègues, la direction, la gestion de projet, les clients ou quoi que ce soit d'autre.

Les politiciens font ce genre de chose l'heure.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...