Question:
Quelle est la meilleure façon de présenter au nouveau personnel les besoins en matière de handicap et de santé des membres du personnel existants?
Mark Morton
2018-07-27 12:38:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je travaille pour un organisme de bienfaisance de la santé avec 50 membres du personnel et aucun responsable des ressources humaines. Nous sommes brillants pour faire des ajustements pour le personnel lorsqu'il commence (ou reçoit un diagnostic) un problème de santé.

Ce que nous ne sommes pas doués pour informer les nouveaux arrivants sur les besoins de santé de leurs collègues sur le lieu de travail. Par exemple, si vous parlez à la personne X, ne restez pas à sa gauche car elle est sourde de cette oreille et ne vous entendra pas. Ou la personne Y a de la dyspraxie et a des problèmes pour se remettre d'interruptions, donc si elle a son casque, c'est pour minimiser les distractions, alors ne l'interrompez pas sauf si c'est urgent.

Comment pouvons-nous présenter au mieux de nouveaux débutants. les besoins de leurs collègues et / ou rappeler au personnel existant ces besoins?

Le lieu de travail mentionné dans cette question est un «organisme de bienfaisance de la santé».Il semble raisonnable de supposer qu'ils offriraient du travail aux personnes ayant des besoins de santé.Vous pouvez à peu près parier qu'un organisme de bienfaisance pour l'autisme aurait plus qu'un pourcentage négligeable de personnes autistes travaillant pour eux.
Comment avez-vous procédé aux ajustements et en avez-vous informé vos collègues existants?
Pourquoi les membres du personnel existants ne peuvent-ils pas le dire eux-mêmes aux menuisiers lorsqu'ils commencent à travailler ensemble?Faites simplement savoir aux menuisiers que l'organisme de bienfaisance estime qu'il est important que tout le monde essaie d'être le plus adapté aux conditions de santé de chacun, et laissez-le couler naturellement à partir de là.
Six réponses:
#1
+41
Elmy
2018-07-27 13:06:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je prolongerais l'introduction sur plusieurs jours. J'ai récemment vécu une première journée passionnante dans un nouveau lieu de travail et j'ai été présentée à environ 50 collègues. J'étais tellement bouleversé que j'ai oublié chaque nom à la fin de la journée.

Le premier jour, présentez le nouvel employé à tout le monde, mais n'entrez pas dans les détails. Après la bonne introduction, ne parlez au nouveau membre que des problèmes de santé d'une ou deux personnes avec lesquelles il interagit régulièrement et directement.

Dans les jours suivants, prévoyez des séries supplémentaires de présentations. Visitez un ou deux employés ayant des besoins spéciaux par jour et laissez-les expliquer comment ils veulent ou doivent être traités. Cela évite le sentiment de «je vous ai déjà expliqué cela et vous avez oublié ou ignoré mes besoins particuliers». Ne divulguez pas les informations personnelles sur vos collègues, laissez-les expliquer leurs besoins dans la mesure où ils sont à l'aise.

En tant qu'employeur ou directeur, vous devez dresser une liste de tous les employés avec des besoins spéciaux pour pouvoir créer des rendez-vous d'introduction dans le calendrier du nouvel employé et du tuteur sans oublier quelqu'un.
Comme mentionné dans les commentaires, vous ne devriez probablement pas ajouter de détails sur des handicaps ou des problèmes de santé à cette liste. C'est juste une liste de noms que vous ne voulez pas oublier.

+1.Je leur dis tout de suite, ils oublieront - il n'y a que tellement d'informations dont un humain peut se souvenir.
Je ne sais pas s'il est légal d'avoir une liste de tous les employés handicapés et quels sont leurs besoins.C'est une bonne idée, mais il pourrait y avoir des règles de protection des données à ce sujet ...
Bien sûr, vous n'avez pas à (et ne devriez probablement pas) inclure de détails sur leurs handicaps ou leurs besoins dans cette liste.Seuls les noms devraient suffire pour qu'un manager n'oublie personne (après tout, vous avez travaillé avec ces personnes pendant un certain temps et vous les connaissez).Le seul but de cette liste est de n'oublier personne. Vous devez également laisser chacun expliquer ses propres besoins dans la mesure où il se sent à l'aise au lieu de divulguer des informations privées sur vos employés.
@Lehue Bien sûr, il existe des règlements sur la protection des données et il faudrait agir conformément à eux.Mais les employeurs sont également tenus de prévoir des allocations raisonnables pour les handicaps des employés et il est impossible de le faire tout en gardant ces allocations secrètes.
Je suis d'accord, mais ne les présentez pas simplement aux collègues handicapés.Présentez le nouvel employé à tout le monde (ou à tous ceux qu'il est susceptible de rencontrer) au cours de ces quelques jours.Il vaut probablement la peine de mentionner lors de la première réunion «d'introduction à tout le monde» que vous allez les amener afin que le nouvel employé et les employés existants puissent être préparés.
#2
+28
Old_Lamplighter
2018-07-27 16:24:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Divulgation complète: j'ai plusieurs handicaps, dont un mentionné dans votre question, je suis profondément sourd de l'oreille gauche.

Je comprends votre dilemme. Ironiquement, les efforts visant à créer des environnements plus inclusifs ont rendu les gens plus mal à l'aise, pas moins, pour faire face aux handicaps.

La meilleure façon de faire des présentations et de fournir des informations est de le faire simplement avec désinvolture. Dans les temps anciens, lorsque je grandissais, la règle était "voir la personne, pas le handicap".

Traitez les handicaps comme s'il s'agissait de traits de personnalité. En d'autres termes, ils sont complexes et nécessitent des ajustements pour les gens. Tout comme les gens doivent s'adapter et compenser des personnalités différentes, les gens doivent s'adapter et compenser différents niveaux de capacité. Ce n'est pas facile à faire pour une personne valide. Vous devez laisser cela se produire de manière organique. C'est peut-être la première fois qu'une nouvelle recrue s'associe à une personne ayant un handicap particulier.

Aussi, abordez-la d'un point de vue positif et non négatif.

BONNE FAÇON

C'est Richard U, si vous lui parlez, essayez de rester sur son côté droit, il est sourd sur le côté gauche.

FAIBLE FAÇON

Voici Richard U, ne restez pas sur son côté gauche, il est sourd de cette oreille.

dans l'exemple «faux», vous introduisez une maladresse qui n'a pas à être là. Vous faites croire à cette personne qu'elle fait quelque chose de mal si elle m'approche du côté sourd. La vérité est que je pourrais les entendre, peut-être pas, mais je peux leur dire moi-même de venir à mon bon côté si je ne le fais pas.

En tant que personne qui gère mes handicaps au quotidien, ne les considérez pas comme un gros problème ou une tragédie, et il est important de s'en souvenir. Lorsque vous faites les présentations et que vous conseillez les gens, vous le mentionnez simplement avec désinvolture, ou laissez simplement les gens le faire eux-mêmes. Nous connaissons nos bizarreries mieux que quiconque.

Si j'ai affaire à quelqu'un de nouveau, je lui dis: "Si je ne peux pas vous voir, je risque de ne pas vous entendre", car le fait d'être sourd d'un côté affecte mon audition plus que de ne pas pouvoir entendre sur celui-là côté. Je ne peux pas non plus dire d'où vient le son, et il y a quelques autres choses.

À mon avis, la meilleure façon d'aborder cela est de faire l'introduction, de mentionner le handicap et de laisser la personne expliquer par eux-mêmes les aménagements dont vous avez besoin.

Salut, c'est Richard U, il est sourd sur le côté gauche et aussi un peu autiste. Il est notre programmeur ici et fait un excellent travail. Si vous avez besoin d'interagir avec lui, il vous expliquera quelques besoins qu'il a. S'il semble qu'il vous ignore, vous êtes probablement du mauvais côté.

Et puis, restez-en là.

Il est impossible que vous soyez capable de transmettre ce que chaque individu a besoin de ses collègues. Laissez-les se débrouiller entre eux et faire face à toute gêne au fur et à mesure.

Aussi, et je le pense avec le plus grand respect:

Reculez

Je dis cela parce que plus vous attirez l'attention sur les handicaps de la personne, plus vous le faites mal à la fois pour le nouvel employé et pour la personne handicapée.

Vous voulez éviter de traiter une personne handicapée comme si elle était en verre. Encore une fois, comme j'ai vécu avec cela toute ma vie, je peux vous dire que vous ne nous rendez pas service en le faisant.

TLDR:

  1. Mentionnez le (s) handicap (s) de manière informelle
  2. Ne faites pas grand cas du ou des handicap (s)
  3. Laissez les collègues se débrouiller seuls
  4. Ne mettez pas trop de pression sur vous-même ou sur votre entreprise pour suivre les handicaps et les hébergements requis. La pression qui crée créera une tension sur le lieu de travail.
  5. La navigation sur les handicaps n'est qu'une partie normale du lieu de travail, traitez-le comme tel.
  6. Laissez la personne handicapée expliquer au nouvel employé ce dont elle a besoin. Ils connaissent bien mieux les pièges que vous ne pourrez jamais l'être.
Grats.L'une des raisons pour lesquelles je n'ai jamais expérimenté ce qui est proposé ici est que je viens d'une culture qui, en réalité, ne dramatise pas les handicaps à ce niveau que le PO semble faire.Des choses comme ça se règlent naturellement, quand c'est nécessaire.Dans de nombreux cas, cela n'est pas nécessaire - tout le monde n'est pas sourd (et avec une aide auditive, les autres «ne s'en soucient pas» comme «il n'a pas besoin de traitement spécial») - ou ne sont pas pertinents pour le lieu de travail.
@TomTom Je suis si doué pour m'adapter que la plupart des gens ne savent pas que j'ai une déficience auditive à moins que je leur dise.Je m'assois soit en tête de table, soit à l'extrême gauche.Je fais toujours face aux gens, je lis sur les lèvres, et cetera.Je viens d'une culture qui enseignait que le monde ne vous devait rien et que vous deviez faire plus d'efforts si vous aviez des problèmes.
La partie «bonne manière / mauvaise manière» semble * extrêmement * subjective et personnelle.Je ne trouve ni l'un ni l'autre plus ni moins offensant ou gênant que l'autre.
-1
@RichardU https: // yourlogicalfallacyis.com / ad-hominem Je ne suis peut-être pas sourd d'une oreille, mais je suis assez mal à l'aise socialement.Les différences mineures qu'il y a dans le choix des mots vont être submergées par la partie "sourd à gauche".Le * ton * et * l'attitude * de votre interlocuteur et vous-même auront beaucoup plus d'efficacité qu'un changement mineur de formulation.Ce que vous évoquez plus tard, mais qui est atténué par l'importance des différentes formulations.À vous de décider si et comment vous voulez traiter cela dans votre réponse.
@jpmc26 N'hésitez pas à fournir une réponse de votre choix.
#3
+9
user44108
2018-07-27 12:46:30 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour les nouveaux participants, faites-le dans le cadre du processus d'intégration lors d'une réunion individuelle. Passez simplement en revue les bases des membres de l'équipe concernés et comment travailler avec les besoins de chaque personne. Surtout, demandez à la nouvelle recrue si elle a des questions ou des préoccupations concernant ces éléments.

Faire cela dans le cadre d'une rencontre avec l'équipe pourrait ne pas être approprié car certaines personnes pourraient ne pas aimer leurs difficultés / défis ouvertement parlé. Certaines circonstances devront peut-être être gérées avec sensibilité ou tact.

#4
+2
Monica Cellio
2018-07-28 04:23:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Faites-le quand cela se présente naturellement .

Si vous leur donnez tous les besoins spéciaux par personne le premier jour, ils vont probablement l'oublier car c'est hors contexte. Les présentations itinérantes au bureau sont une manière assez inefficace de gérer les détails, d'après mon expérience; votre nouvel employé essaie désespérément de se souvenir des noms de 50 personnes, il se souviendra peut-être des sept programmeurs, ne se souviendra pas quel programmeur travaille sur le backend de la base de données, sauf si c'est un domaine intérêt ... et ne se souviendra pas quel employé a besoin que vous vous teniez sur le côté gauche et lequel a besoin que vous soyez direct et lequel a du mal à voir les petits textes.

Au lieu de cela, donnez les informations au nouvel employé quand c'est pertinent, et si possible, n'essayez pas de tout faire vous-même. Certains de vos employés savent très bien parler eux-mêmes de leurs besoins; cela a été vrai pour presque tous les collègues que j'ai eu et qui ont eu une invalidité révélée. Lorsque j'ai rejoint ma première réunion avec un collègue malentendant, il m'a demandé de m'asseoir d'un côté et m'a expliqué pourquoi, et c'est tout ce qu'il a fallu. Quand je (en tant que personne ayant des limitations visuelles) suis à ma première réunion avec quelqu'un où nous regardons quelque chose sur un écran ensemble, je demande si nous pouvons avoir quelques niveaux de zoom de police et la personne le sait. Quand je marchais quelque part avec une collègue avec un problème de mobilité invisible, elle m'a demandé de ralentir et a dit pourquoi, et c'était tout. Dans de tels cas, vous n’avez rien à faire.

Si vous avez des personnes qui ne sont pas à l'aise d'exposer directement leurs besoins, vous devez rechercher les bons moments pour en informer votre nouvel employé. Parfois, cela se produira dans le cadre des affectations de travail - vous allez demander à cette personne de travailler avec untel sur ce projet, et faites-le, untel a des problèmes avec le multitâche, alors assurez-vous de discuter tâches une à la fois et soyez clair sur les transitions. Dans les autres cas, quand c'est particulièrement important , vous pouvez dire à votre nouvel employé "oh au fait, Bob dans le marketing a un problème avec X, alors assurez-vous de faire Y avec lui" - ce n'est pas dans le contexte comme tout ce que j'ai dit, mais c'est une liste beaucoup plus courte donc il y a de meilleures chances que l'on s'en souvienne. Soyez prêt à laisser certaines choses aller; vous n'avez pas besoin de fournir à un nouvel employé un catalogue des handicaps majeurs et mineurs et des problèmes de santé de chacun. (En fait, cela peut sembler effrayant ou sur-partagé.)

Enfin, vous devez vous attendre à ce que tous vos employés - les nouveaux employés, les personnes handicapées et tout le monde - être professionnel. Votre nouvel employé a-t-il oublié ou n'a-t-il pas entendu parler du problème de cette personne? Cette personne devrait assumer de bonnes intentions, le nouvel employé devrait s'excuser et demander ce qui est nécessaire, et tout le monde devrait passer à autre chose. Ce n'est pas grave; n'en faites pas un.

#5
+1
Twyxz
2018-07-27 12:44:00 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous présentez lesdites personnes - Si votre personnel actuel est à l'aise pour parler de ses handicaps, vous devriez organiser une réunion d'introduction où chacun parle simplement de ce dont il a besoin.

D'un autre côté, si votre le personnel est incapable d'en parler lui-même, la meilleure façon de le faire est de dire simplement au nouveau démarreur

Il y a donc des gens qui ont des difficultés dont nous devons être conscients ...

À partir de là, guidez-les simplement, vous ne voulez pas être offensant, mais il est important que vous fassiez passer ce point pour que les nouveaux débutants comprennent

Indépendamment du confort, cela peut ne pas être une solution très efficace.Soit les conversations seront non supervisées et de qualité médiocre, soit elles seront supervisées par quelqu'un qui connaît déjà toutes les choses importantes et un double temps sera investi.- Exception: si vous avez réellement une conversation d'introduction avec TOUT LE MONDE, puis ajoutez-la simplement comme point d'agenda explicite.
#6
+1
ChrisW
2018-07-28 04:09:21 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Quand vous avez 50 personnes, si vous voulez que je me souvienne même du nom de chacun, j'aimerais avoir les noms par écrit et avec les photos associées.

Peut-être pourriez-vous avoir un "À propos Nous "page Web (à usage interne), avec des photos et tout ce qu'il est important de savoir sur chaque personne (peut-être y compris les goûts et / ou les aversions, est bon, est mauvais, est dérangé).

En option, certains de ces faits pourraient être importants et certains farfelus / loufoques (mais néanmoins toujours vrais).

Dites à la nouvelle recrue de l'étudier, qu'on s'attend à ce qu'elle le sache ... et que là » Ce sera un quiz!



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...