Question:
L'employeur exige que je signe des documents supplémentaires avant le dernier chèque de paie
Sugar
2017-03-21 19:32:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je viens de signifier mon préavis de 2 semaines à mon employeur, démissionnant de mon rôle de concepteur Web principal dans une petite entreprise de l'Est du Canada. La plupart de mes collègues comprennent, car ils planifient eux-mêmes leurs propres stratégies de sortie (patron abusif). Je suis un salarié régulier, non contractuel et salarié à temps plein.

Le PDG (mon patron) vient de m'informer qu'il y aura des documents supplémentaires que je "dois signer" avant mon dernier chèque de paie sera payé. Le chèque serait pour mes 2 dernières semaines de travail, avec environ un an de paie de vacances (à peu près équivalent à 2 semaines de travail supplémentaires, soit 4 semaines de salaire au total), et j'en ai vraiment besoin (mère avec mari en comp du travailleur avec une blessure au travail, chèque de paie vivant à chèque de paie avec 2 enfants). J'ai un nouvel emploi prévu, mais je ne prévoyais pas que mon employeur actuel retienne ce qui est déjà légalement tenu de me payer.

Je n'ai pas l'intention de signer d'autres NDA, formulaires, etc. J'ai noté que si ceux-ci étaient si importants, ils auraient dû être fournis au moment de mon embauche, pas maintenant.

En supposant que le PDG donne suite (il s'est assuré de communiquer tout cela verbalement, rien par écrit), quelles mesures préventives puis-je prendre? Y a-t-il des agents ou des inspecteurs que je pourrais contacter du ministère du Travail qui pourraient envoyer un doux rappel que ce qu'il prévoit est illégal, et simplement me payer? Ou dois-je trouver de l'argent, je n'ai pas besoin d'un avocat? Je ne peux pas payer de frais juridiques à un avocat et je n'ai pas de travail à mon nouvel emploi, mais j'ai besoin de cette rémunération.

On dirait que le Canada couvre le droit du travail au niveau provincial.Si vous voulez des réponses concernant / faisant référence aux lois réelles qui s'appliquent (au niveau général, nous ne donnons pas de conseils juridiques), vous devrez spécifier dans quelle province vous vous trouvez.
En relisant votre question, êtes-vous sûr que c'est une NDA que votre patron veut que vous signiez?S'il ne s'agit que de formalités administratives pour confirmer votre démission et lui permettre de verser une indemnité de vacances au prorata, cela peut ne pas être un problème.
Avant de décider si cette paperasse est répréhensible pour vous, vous devriez peut-être la lire.
vous pouvez essayer de négocier la NDA contre de l'argent si cela ne vous empêche pas de travailler pour votre prochaine entreprise.
Je ne connais pas la loi canadienne, mais au Royaume-Uni, il est tout à fait normal qu'une personne qui travaille en vertu de la loi sur les secrets officiels (d'accord, c'est un peu plus que «juste une NDA») et démissionne de son emploi, soit obligéede signer pour un récépissé d'un document leur rappelant que certaines des limitations de la Loi perdurent * après * qu'ils ont quitté l'entreprise.Quoi qu'il en soit, refuser de signer quelque chose * sans même le lire * est une attitude assez stupide à adopter.
Étant donné que le patron est engagé dans un comportement abusif, il est * certainement * logique de faire des recherches * avant * le moment de prendre la décision de signer ou non des «documents supplémentaires».
Nous n'avons aucun moyen de répondre à cela sans étudier les mots auxquels il souhaite que vous vous inscriviez.Cela pourrait être complètement inoffensif ou insensé.Nous ne savons tout simplement pas.Période.C'est l'un de ces moments où demander à des personnes aléatoires sur Internet n'est pas utile.La paperasse pourrait simplement être un reçu pour tout ce que nous savons.Tous ceux ci-dessous qui prétendent avoir une réponse ont tort.
Si vous pouvez prouver que vous avez été forcé de signer les papiers sous la menace de retenir votre argent, tout contrat que vous avez signé est nul.Amenez-le lui pour qu'il vous confirme cette menace par écrit, signez le truc, récupérez l'argent.Seule une preuve écrite est valable, ne l'enregistrez pas secrètement.
"il s'est assuré de communiquer tout cela verbalement, rien par écrit" - Alors il n'est pas sérieux au sujet du suivi.Il sait que ne pas vous payer serait illégal, c'est pourquoi il ne met pas ses menaces par écrit.Il connaît la loi et ne veut pas se faire prendre pour la violer.
Juste pour soutenir les commentaires que cela pourrait être tout à fait banal.En partant, j'ai dû signer (et faire signer) des morceaux de A4 confirmant que j'avais renvoyé des ordinateurs portables, téléphones, laissez-passer, lingots d'or, barres de plutonium, etc.
veuillez mettre à jour et laissez-nous savoir ce qui se passe!
@GrimmTheOpiner: Eh bien, c'est assez compréhensible si vous travailliez quelque part où vous auriez facilement accès aux lingots d'or et aux barres de plutonium ... :-P
Cinq réponses:
#1
+83
Lilienthal
2017-03-21 19:53:08 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Remarque: cette réponse est basée sur la version originale de la question et suppose que la paperasse se réfère à des NDA ou des documents similaires que quelqu'un pourrait raisonnablement s'opposer à la signature. S'il s'agit de simples formalités administratives, cela fait partie du processus de départ et ce qui suit ne s'applique pas.


Parlez à votre responsable. Vous devriez dire une variante de ce qui suit:

Je voulais vous revenir sur les NDA que vous vouliez que je signe en échange de recevoir mon salaire final. En fait, la loi ontarienne exige que je reçoive tout mon salaire impayé, y compris les vacances, au plus tard le jour de ma paie normale ou sept jours après mon départ. *

Mais soyez assuré que je n'ai aucune intention de divulguer des informations confidentielles / d'entreprise ou d'abuser de la confiance que vous m'avez accordée pendant mon séjour ici. Je ne vous ai donné aucune raison de penser que je ferais quelque chose de si peu professionnel au cours des [X années] que j'ai travaillé ici et je n'ai pas l'intention de changer cela après avoir rejoint mon nouvel employeur. Mais j'espère que vous comprenez que je ne suis pas à l'aise pour signer des formulaires supplémentaires ou des NDA comme celui-ci.

* Remplacez ceci par tout ce qui s'applique à votre emplacement, je suppose que toutes les provinces protègent votre droit à la payer que vous avez gagné.

Cela devrait, espérons-le, être la fin. Si vous obtenez une réponse moins que raisonnable, vous devrez vous en tenir aux variantes de " Je suis désolé, mais je ne suis pas en mesure de le faire. " et " Je comprends , mais vous ne pouvez pas légalement retenir ma paie pour cette raison, donc je m'attends à recevoir ma paie finale au plus tard le Xe "

Comme Dave l'a mentionné, vous risquez de perdre une référence à ce sujet si vous tenez ferme et que votre manager est déraisonnable. Mais sa demande est bizarre et il est raisonnable de s'y opposer.

S'ils finissent par ne pas vous payer avant la date limite, vous devrez déposer une réclamation auprès du ministère du Travail de votre province. Si vos lois ressemblent à celles de l'Ontario, il ne devrait pas être nécessaire de contacter un avocat à ce sujet, bien que ce ne soit que l'opinion d'un profane et non un avis juridique.


Certains des commentaires soulignent que c'est quelque chose à gérer par courrier électronique à la place. Tant que vous le pouvez, je vous suggère de parler de ce face à face si vous êtes à l'aise avec cela. Une conversation réelle vous permet de répondre à la réaction de votre responsable, ce qui peut être important si vous êtes prêt à signer la NDA pour préserver la référence / la relation. Je ne vois aucun problème avec l'utilisation de ce script pour la communication écrite, mais la référence aux exigences légales et le refus des demandes seront toujours plus fortes une fois écrites.

Je voudrais mais cela dans un e-mail, et copier son patron et quelqu'un des RH aussi.
+1 à la suggestion d'utiliser l'email.Je laisserais tomber la dernière phrase du texte, que je considère par ailleurs excellente.
@EllenSpertus le texte cité est censé être une communication verbale.Pour un support écrit, vous avez raison, plus de prudence est souhaitable.
@MisterPositive OP dit que son patron est aussi le PDG - donc, pas de super-patron à qui parler (peut-être même pas des RH selon la taille de l'entreprise).Mais certainement d'accord avec l'utilisation du courrier électronique, documentez tout!
Je CC également mon compte de messagerie personnel
Vous pouvez avoir le meilleur des deux mondes: avoir une conversation, puis envoyer un e-mail indiquant ce sur quoi vous êtes d'accord (ou pas)
J'aimerais pouvoir voter pour ce commentaire 100x @Christian ... avoir la conversation;au cours de la conversation, faites-lui savoir que vous suivrez par e-mail, puis envoyez l'e-mail et dirigez-le avec "Selon notre conversation de ce matin ..." afin qu'il soit clair que l'e-mail fait référence à une conversation verbale antérieure.Je suis également d'accord avec CCing votre compte personnel puisque c'est le PDG dont vous parlez.S'il est en fait un sac à dos, il pourrait essayer de forcer son informaticien à effacer votre compte de messagerie afin que vous n'ayez aucune trace de l'e-mail ... mais son informaticien (espérons-le!) Ne peut pas accéder à votre e-mail personnel.
#2
+59
Robie Basak
2017-03-21 23:00:41 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Certaines choses sont raisonnables pour s'attendre à ce que vous signiez. Certains ne le sont pas.

Par exemple, ils peuvent vous demander de signer pour déclarer que vous n'avez laissé aucun effet personnel derrière vous, ou que vous avez vu et lu (au lieu d'avoir accepté) un avis indiquant que ils veulent une trace écrite prouvant qu'ils vous ont fourni. Il est donc tout à fait raisonnable de vous dire qu'il y a «de la paperasse supplémentaire». Vous a-t-on effectivement dit que vous serez obligé de signer un NDA, ou l'avez-vous simplement supposé?

Être tenu de signer un NDA n'est bien sûr pas raisonnable, mais Bien sûr, ils sont libres de demander. Ce n'est peut-être qu'une position de négociation d'ouverture. Vous pourriez refuser, en disant que vous "n'acceptez pas de modifier notre contrat existant", et vous pourriez constater que vous obtenez une contre-offre.

S'il s'avère qu'ils ne vous paieront absolument pas sans vous acceptez des conditions supplémentaires, alors cela est bien sûr illégal, et pas vraiment différent de leur décision arbitraire de ne pas vous payer sans aucune raison. Je vous suggère d'ignorer leur condition de «conditions supplémentaires» et de tenter de récupérer ce qu'ils vous doivent comme s'ils ne vous payaient tout simplement pas. Vous "n'acceptez pas de modifier notre contrat existant", et souhaitez "le paiement de vos arriérés de salaire conformément à votre contrat existant comme convenu".

Une autre chose qu'ils peuvent (raisonnablement) vous demander de signer est une reconnaissance de l'existence d'une NDA * initialement établie par votre contrat de travail *.Cette NDA survit généralement à la fin de votre contrat.
D'accord avec Robie et @MartinBonner, s'il s'agit de simples tâches de comptabilité comme la confirmation du retour de la propriété de l'entreprise, ou un rappel écrit que vous êtes toujours lié par la NDA que vous avez signée lorsque vous avez commencé (et que vous signez maintenant pour accepter que vous continuiez à honorer leNDA après le départ de l'entreprise), ce sont des questions parfaitement raisonnables à poser.Vous demander de signer une nouvelle NDA ou quelque chose qui annule votre paie de vacances ou quelque chose comme ça ... enfin, pas si raisonnable.
#3
+48
Sh4d0wsPlyr
2017-03-22 00:02:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense qu'il y a trois choses à noter ici.

  1. S'il retient la paie (ou vous informe de son intention de le faire par écrit), vous devez contacter la commission des relations de travail de votre province. C'est illégal.

  2. Ayant travaillé au Nouveau-Brunswick, j'ai eu une situation similaire (j'ai donné un préavis de 2 semaines, ils ont été informés qu'ils voulaient que je signe une NDA, Non-concurrence, et quelques autres). J'ai accepté, mais les ai informés qu'ils devraient me payer pour les signer, car cela ne faisait pas partie de mon accord d'employé. Ils l'ont rapidement abandonné et m'ont payé normalement.

  3. Puisque vous n'avez jamais expliqué ce qu'était la paperasse, il pourrait être utile de le découvrir d'abord. Cela pourrait être quelque chose d'aussi simple qu'un "J'ai rendu mon équipement de travail, et j'ai retourné tous mes mots de passe / etc". Attendez de voir de quoi il s'agit avant de procéder à une escalade.

Cette stratégie, je trouve une bonne, en particulier le "payez-moi plus pour signer ces derniers".S'ils valent quelque chose pour l'entreprise, ils devraient être prêts à le faire.
Le point 3 est important.Chaque endroit où j'ai travaillé au cours des dernières années a eu des formalités de départ inoffensives comme celle-ci, même si souvent nous faisons signer le superviseur, surtout en cas de licenciement.
#4
+20
Myles
2017-03-21 19:41:35 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il est probable que votre ministère provincial du Travail n'ait personne dont le rôle consiste à rappeler gentiment ceux qui envisagent d'enfreindre la loi.

Il y a des papiers légitimes de sortie d'embarquement dont il pourrait parler. Restitution des clés, retour du matériel de l'entreprise, équilibrage de la petite caisse, etc. D'un point de vue purement pratique, il peut ne vous coûter rien de travailler avec lui alors que cela peut prendre beaucoup de temps pour être payé en exerçant vos droits.

Retenir le salaire et l'indemnité de vacances de cette manière est illégal au Canada MAIS puisque vous n'êtes pas en mesure d'attendre un paiement ordonné par le tribunal, je vous suggère de voir ce qu'il vous demande de signer avant de décider de le faire supporter.

Le PO a mentionné d'autres NDA, qu'il ne serait pas acceptable de signer.Le MANAGER intimide IMHO.
@MisterPositive - Parfois, il est plus facile de donner un quart à l'intimidateur et de ne plus jamais le revoir que d'essayer de choisir un combat qui pourrait vous hanter pendant quelques temps.C'est certainement déplaisant, mais vous oublierez ce dégoût avant de quitter le bâtiment.Vous n'avez pas besoin de vous battre à chaque fois que vous avez raison.Parfois, cela ne vous coûte rien de laisser l'autre gagner.
@IDrinkandIKnowThings D'accord, vous devez choisir vos batailles.Pour moi, celui-ci dépendrait des stipulations supplémentaires de la NDA et de la durée pendant laquelle elles me lieraient.
@MisterPositive - Ils sont complètement édentés ... donc vraiment aucun inconvénient à signer.Un avocat de première année pourrait faire rejeter la NDA comme coersed
Cependant, l'OP ne dit pas qu'on lui a demandé de signer d'autres NDA.Elle dit que son patron lui a dit qu'il y aurait "plus de paperasse" et plus tard, elle dit qu'elle n'est pas disposée à signer des "NDA, formulaires, etc.".
@IDrinkandIKnowThings L'inconvénient de la signature est que l'ancien employeur poursuit votre nouvel employeur et / ou l'OP en disant qu'ils enfreignent la NDA.Même si vous l'emportez, vous devez tout de même aller devant les tribunaux, donc dire qu'il n'y a pas d'inconvénient n'est pas vrai.
@IDrinkandIKnowThings Donner un quart à l'intimidateur et ne plus jamais les revoir?"Il suffit de payer le [Dane-geld] (http://www.kiplingsociety.co.uk/poems_danegeld.htm)"?
@Darael - Je préfère penser que je m'agenouille et m'incline devant le roi et le laisse partir de peur qu'il ne décide de s'intéresser activement à mes affaires.
@Andy - Comme je l'ai dit, la NDA ne tiendra pas la route car elle a été signée sous la contrainte.Je pourrais rédiger la motion qui l'aurait jetée et IANAL et moi n'avons même pas séjourné dans un Holiday Inn Express hier soir.
@IDrinkandIKnowThings Euh hein.Bonne chance avec ça.
Non seulement les NDA sont édentés, dans ce cas, je ne vois pas ce que serait la considération.Le paiement du salaire est déjà considéré pour le contrat de travail et ne peut donc pas être utilisé pour une NDA, surtout s'il est protégé par la législation du travail.
Il convient de noter cependant que, bien qu'essentiellement inapplicables, les NDA sont toujours utiles pour protéger les informations confidentielles qui peuvent être utilisées pour un brevet.Les connaissances divulguées publiquement peuvent invalider un brevet, mais les connaissances divulguées dans le cadre d'une NDA ne sont pas considérées comme publiques.D'un autre côté, si l'employeur de l'OP a divulgué de telles informations confidentielles sans accord de confidentialité en place (généralement une clause dans le contrat de travail), alors une NDA n'aidera probablement pas beaucoup maintenant!Les NDA rétrospectives sont encore plus édentées.
N'oubliez pas que les systèmes juridiques varient d'un pays à l'autre.Des conseils à cet égard qui sont valables pour un pays pourraient être extrêmement inappropriés pour un autre.
#5
-6
user66564
2017-03-23 03:22:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Cela vaut peut-être la peine de savoir que là où je vis (au Royaume-Uni), si vous marquez un document «SANS PRÉJUDICE», il ne peut pas être utilisé comme preuve devant le tribunal. Utiliser la langue équivalente dans laquelle vous vivez peut être utile si vous souhaitez écrire une lettre à votre ex-patron mais ne souhaitez pas qu'elle soit utilisable devant un tribunal.

Notez également que signer un document implique que vous l'avez lu, alors assurez-vous que vous l'avez vraiment. Lisez tout ce qui est en petits caractères avec une attention particulière, car celui qui a rédigé le contrat pourrait avoir réduit la taille d'impression pour vous décourager de lire quelque chose.

Les informations ci-dessus sont faciles à trouver, même pour les non-juristes. Aucun avocat que j'ai consulté n'a connaissance d'exceptions ou d'échappatoires.

A) Les lois du Royaume-Uni n'ont aucune pertinence par rapport aux lois canadiennes, si ce n'est dérivant de la même tradition juridique.Cela peut s'appliquer ou non au Canada, mais vous devriez faire cette recherche avant de la suggérer.B) Il s'agit d'une [simplification excessive] (http://www.tresscox.com.au/page/our-news/newsflash/the-use-or-misuse-of-the-term-without-prejudice-in-correspondance /) et cette phrase ne signifie pas ce que vous pensez que cela signifie.
Ouais, je ne pense pas que ce soit ce que signifie _sans préjugés_.
"si vous marquez un document" SANS PREJUDICE ", il ne peut pas être utilisé comme preuve devant le tribunal".Ce n'est tout simplement pas vrai.Des documents ainsi marqués ont été utilisés au tribunal, et les documents non marqués ont été exclus de la preuve parce qu'ils constituaient clairement une offre «sans préjudice».


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...