Question:
Dois-je divulguer à l'entreprise si elle n'a pas de salaire au prorata dans le contrat pour le travail à temps partiel?
Lucky
2018-08-30 18:47:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai récemment commencé un nouvel emploi, voici comment l'histoire s'est déroulée.

  • Après le processus d'entretien, on m'a proposé le poste et on m'a dit ce que serait l'offre de salaire. Pour des raisons d'arithmétique, disons qu'ils m'ont offert 26 000 £.
  • J'ai demandé s'il me serait possible de travailler à temps partiel, 4 jours par semaine au lieu de 5. Et on m'a dit que ce serait bien . Je m'attends donc à être payé 20 800 £.
  • J'ai reçu mon contrat par la poste, il montre mes heures de contrat comme 32 heures par semaine au lieu de 40, donc 4 8 heures par jour. Il indique que mon salaire est de 26 000 £ et ne mentionne rien au sujet du «pro-rata» ou de «l'équivalence à plein temps».
  • J'ai commencé à travailler à la mi-août et j'ai reçu ma première paie vendredi dernier (ils paient généralement le 27, mais c'est un jour férié). J'ai reçu un salaire pour 2 semaines de travail, et ils m'ont donné 1000 £, soit un vingt-sixième de 26000 £ au lieu d'un vingt-sixième de 20800 £.

Alors ils me paient quoi mon contrat dit mais pas ce que je suppose qu'ils avaient l'intention de me payer. Le responsable des ressources humaines qui aura rédigé le contrat est parti peu de temps avant mon départ (je crois qu'il était un contractuel), mais je suppose que mon responsable a été invité à le vérifier avant qu'il ne me soit envoyé!

Que dois-je prendre en compte lorsque je décide de ma voie à suivre?

J'aimerais savoir ce que les gens pensent de la situation contractuelle et aussi ce que feraient les autres s'ils se trouvaient dans la même situation situation.


Nous avons une période d'essai de 3 mois au travail, pendant laquelle je pense qu'il est plus facile de me licencier.


Pour clarifier certaines choses :

  • Les discussions ont eu lieu au téléphone, donc toute trace écrite sera limitée.
  • Quand j'ai demandé du temps partiel, on ne m'a pas dit que cela impliquerait une réduction de salaire , J'ai juste supposé que ce serait le cas. Mais d'autres parties de la conversation me font penser que le responsable des ressources humaines a également supposé que c'était implicite, et qu'il ne pensait pas que c'était une tactique de négociation de ma part.
  • Cela ne veut pas dire que je ne pourrais pas prétendre le contraire dans les discussions futures, car il n'y a aucune trace écrite et le responsable des ressources humaines est parti.
Avez-vous demandé aux RH?
Les questions juridiques doivent être adressées aux RH ou à un consultant juridique qualifié, ou au moins à un forum StackExchange à vocation juridique, ce qui n'est pas le cas.De plus, vous feriez peut-être mieux de préciser votre question.Que voulez-vous exactement qu'il se passe?
* J'ai demandé [...] de travailler ** à temps partiel **, 4 jours par semaine au lieu de 5 * -> Avez-vous vérifié avec eux, d'une manière ou d'une autre (je veux dire, c'était clair), à celatemps, qu'ils ne l'ont pas obtenu car * j'ai demandé à travailler 4 jours au lieu de 5 * (et j'ai raté la coupe et la partie ** temps partiel **, croyant que vous avez l'intention de travailler 4 jours x 10 heures au lieu de 5x 8)?
Quand vous avez demandé à travailler 4 jours, vous ont-ils dit "OK mais nous devrons réduire votre salaire" ou simplement "OK"?Peut-être qu'ils n'ont pas compris que vous étiez prêt à obtenir un salaire inférieur et ont pensé que c'était un avantage supplémentaire.
Pour clarifier le dernier de vos points de suivi: vous attendez-vous à ce que quelqu'un avec qui vous avez discuté de votre salaire participe à de futures négociations salariales?
Avez-vous pensé à la possibilité que vous soyez sous-payé?Ou qu'au moins la première offre de l'employeur était très basse, de sorte qu'en négociant un taux horaire de + 25%, vous êtes toujours dans une fourchette acceptable pour l'employeur et ils sont pleinement conscients de ce salaire et l'ont accepté?
Si vous avez signé un contrat de 20 800 £ en pensant à tort qu'il était de 26 000 £, pensez-vous que vous pourriez retourner chez votre employeur et lui dire "euh, j'ai fait une erreur, payez-moi davantage"?
Si un document juridique est impliqué, vous ne pouvez rien supposer.Ils l'ont rédigé, n'est-ce pas?
Je vote pour clore cette question comme hors sujet car elle semble être basée sur une hypothèse incorrecte.
Si c'est une question de morale et d'éthique, alors je suggère qu'après trois mois de familiarisation, vous pouvez soulever cette question avec la direction et accepter une réduction de salaire volontaire.Vous pouvez donner l'argent «supplémentaire» à une œuvre de bienfaisance, si vous le souhaitez.Pour des raisons évidentes, la plupart des gens n'accepteraient pas de réduction de salaire, mais vous avez le choix en termes de ce que vous pensez être moral et éthique.Je conviens cependant avec les autres qu'il ne semble y avoir aucun acte répréhensible de votre part, car l'entreprise souhaitait sécuriser vos services et était disposée à vous payer plus pour moins de temps (valorisant ainsi davantage votre temps et votre présence).
Onze réponses:
#1
+281
Kilisi
2018-08-30 18:53:20 UTC
view on stackexchange narkive permalink

il montre mes heures de contrat comme 32 heures par semaine au lieu de 40, donc 4 x 8 heures par jour. Il indique que mon salaire est de 26 000 £

Vous ne faites rien de mal, c'est dans le contrat, donc vous n'êtes pas trop payé. Félicitez-vous et travaillez bien.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie;cette conversation a été [déplacée vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/82512/discussion-on-answer-by-kilisi-what-are-my-rights-if-i-am-being-payé trop).
#2
+265
DigitalBlade969
2018-08-30 21:04:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

On vous a offert 26 000 £.

Votre contre-offre fonctionnait 4 jours par semaine (32 heures).

Ils ont accepté

Les deux parties ont signé le contrat négocié de 4 jours par semaine pour 26 000 £.

Fin de histoire.

Félicitations pour une négociation réussie et le nouveau travail!

C'est une bonne réponse. Comme vous le décrivez, vous négociez et tous les deux se sont mis d'accord sur les conditions signées dans le contrat. ces types de bons malentendus (de la part du candidat) sont très rares mais se produisent, surtout s'il s'agit d'un premier emploi ou après une période de chômage. Malheureusement, vice versa, les malentendus se produisent plus souvent.
En fait, vous avez négocié par inadvertance de meilleurs résultats.Cela vient d'un malentendu mais vous profite.Parfois, cela arrive :-) Une fois que vous l'avez dans votre contrat, c'est ce qui lie juridiquement les deux parties.
Cela semble résumer parfaitement la situation.
#3
+51
Myles
2018-08-30 19:14:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous avez négocié moins de travail pour le même salaire, même si ce n'était pas votre objectif. Félicitations!

La seule situation dans laquelle j'envisagerais d'en discuter avec l'entreprise est si l'ajustement de salaire a été discuté mais n'a pas été intégré au contrat.

c'est pourquoi nous avons des contrats de travail. En cas de divergence entre les attentes des deux parties impliquées, vous pouvez revenir au document pour voir exactement ce qui a été convenu. En supposant que le contrat est bien rédigé, il devrait y avoir très peu d'ambiguïté. Il est de la responsabilité des deux parties de s'assurer qu'elles sont certaines d'accepter le contenu avant de signer. Cette situation est le revers d'un trope commun sur cette SE qu'un travailleur se fait foutre en ne lisant pas son contrat.

J'ai marqué cela comme correct parce que, bien que le point principal ait été soulevé par d'autres répondants, j'ai trouvé l'explication dans votre dernier paragraphe utile et convaincante.
#4
+43
Neo
2018-08-30 19:07:59 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Que dois-je faire?

Assurez-vous que tout le monde est sur la même page

Si vous souhaitez que le contrat se poursuive plus tard , je vous suggère d'avoir une conversation avec votre responsable et de vous assurer qu'il vous paie comme prévu. Soyez honnête et discutez rapidement de ce sujet. Très probablement, à un moment donné, l'erreur sera découverte, si en fait c'est une erreur. Cette même envie de publier cette question signifie que vous avez des doutes quant à savoir si vous et votre client êtes sur la même page.

Un gain à court terme ne vaut pas la peine profiter d'une erreur potentielle de votre client / employeur. Qui sait, ils ont peut-être considéré votre question comme une tactique de négociation et ont accepté de vous payer le même montant pour quatre jours de travail au lieu de cinq.

Comme d'autres l'ont souligné, le une erreur dans le contrat (s'il s'agit d'une erreur) devrait les empêcher de tenter d'obtenir une remise en argent de votre part. De toute évidence, l'erreur est de leur part, si effectivement c'est une erreur.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie;cette conversation a été [déplacée vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/82513/discussion-on-answer-by-mister-positive-what-are-my-rights-if-i-am-être payé).
OP a demandé s'il pouvait y avoir des récriminations si le problème était découvert.Il n'y en aura probablement pas.Je ne vois pas ce qu'OP aurait à gagner à faire cela, étant donné qu'il pourrait au contraire perdre ses avantages.
J'étendrais cela pour vous assurer que vous comprenez ce que l'entreprise attend de son argent.Il y a une chance raisonnable que l'entreprise s'attende à ce qu'OP accomplisse cinq jours de travail en seulement quatre jours.Si tel est le cas, OP pourrait se préparer à l'échec parce que le fait de ne fournir que «seulement» quatre jours de travail par semaine finira par les faire licencier ou licencier.
Pas du tout d'accord.S'ils croyaient qu'il négociait moins de temps pour le même salaire, le contrat est parfaitement logique.En leur faisant prendre conscience qu'il accepterait moins d'argent pour le même travail, il affaiblit gravement sa position dans toute négociation [email protected], vous avez un contrat signé.Si tout le monde est content, il n'y a rien à faire.Si la direction n'est pas satisfaite, il est logique de rouvrir les négociations.
#5
+26
roto
2018-08-30 20:48:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous avez demandé si vous pouviez travailler moins longtemps après l'offre initiale.

Vous n'avez pas mentionné gagner moins d'argent à ce moment-là.

L'entreprise a accepté de vous permettre travailler moins longtemps.

L'entreprise n'a pas mentionné que vous gagniez moins d'argent à ce moment-là.

L'entreprise vous a envoyé un contrat avec X gains pour X heures de travail.

Vous avez examiné et signé ce contrat (acceptant ainsi X gains pour X heures de travail).

Vous devriez avoir soulevé le "problème" AVANT de signer le contrat. Compte tenu des actions de l'entreprise qui ont mené et présenté le contrat, je ne pense pas que ce soit une erreur.

+1 pour cela pour avoir mentionné que le problème aurait dû être soulevé AVANT de signer le contrat.
#6
+19
Tom
2018-08-30 22:55:57 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis d'accord avec toutes les autres réponses qui disent que le contrat est ce qui compte, comment vous y êtes arrivé est sujet à interprétation, et vous n'êtes absolument pas malhonnête en jouant un contrat qui a été signé par les deux parties.

Je veux ajouter un autre angle:

L'autre côté de votre contrat n'est pas un écolier. C'est une entreprise, avec un RH et éventuellement un département juridique. Selon la loi, les attentes sur eux pour faire les choses correctement sont beaucoup plus élevées que sur une personne ordinaire. Parce qu'ils ont les ressources et l'expertise nécessaires pour s'assurer qu'ils font les choses correctement.

Très probablement, le contrat que vous avez reçu n'est pas une erreur. Il peut y avoir eu un malentendu lors des négociations à votre avantage, c'est-à-dire qu'ils pensent que votre contre-offre est de 4 jours pour le même montant de salaire. Dans toute entreprise à mi-compétence, il est hautement improbable qu’elle fasse une erreur dans quelque chose d’aussi important que le salaire d’un employé.

Donc, s’il s’avère que c’était une erreur, alors l'œuf est entièrement dans leur visage et non dans le vôtre. Vous ne devez pas admettre une erreur. Si quelqu'un vient vous dire "oups ...", vous devriez rester ferme et dire que lors de la négociation, il a été convenu que vous travailleriez 4 jours et il a été convenu que vous travailleriez pour ce salaire. Aucune mention n'a été faite de la réduction de salaire.

Avec le contrat signé de votre côté, cela a d'excellentes chances d'être retenu même devant un tribunal. (IANAL, mais j'ai une formation juridique dans ce domaine spécifique).


S'ils menacent de vous licencier, vous pouvez proposer un compromis, disons une réunion au milieu, sans perdre la face et sans admettre que tout acte répréhensible. Et vous auriez parfaitement raison de le faire, car en fait vous n'avez rien fait de mal.

Des erreurs se produisent, et particulièrement dans ce cas la personne RH qui a rédigé le contrat n'est plus dans l'entreprise ... Ils ne menaceront pas de licencier sans raison valable et actuellement ils n'en ont pas.
Bien sûr, des erreurs se produisent.Mais le fait est qu'ils ne devraient pas et d'une entreprise, vous pouvez vous attendre à ce qu'ils ne le fassent pas.Si vous et moi parlons autour d'une bière, nous pouvons tous les deux dire le lendemain "ah, ça. J'avais tort, je ne le pensais pas."et c'est ok.Si une entreprise signe un contrat, elle ne peut pas.Si c'était une erreur, c'était leur erreur et on peut s'attendre à ce qu'ils la dévorent.En termes juridiques: une fois que vous signez le contrat, c'est votre testament documenté.
J'ai juste essayé de souligner que la personne des ressources humaines est partie peu de temps après la signature du contrat ... Cela pourrait indiquer que cette personne ne prêtait pas beaucoup d'attention au travail, ou peut-être, peut-être, a été licenciée ou préparait sa sortie avecun bang (avec un léger "malentendu" un employé a été rendu plus heureux :).Encore une fois, l'entreprise n'a aucune raison valable de licencier l'employé, tout ce qu'elle peut faire est de réviser son salaire et d'approcher l'employé en ces termes.
Ma lecture est que la personne des ressources humaines était un pigiste ou similaire.Il a probablement reçu une commission pour faire entrer cette personne dans l'entreprise et ne se souciait pas beaucoup du salaire tant qu'il était inférieur à sa valeur cible.
Selon la juridiction, s'ils menacent de tirer, menacent de les poursuivre pour licenciement abusif ...
#7
+11
Nelson
2018-08-31 05:33:09 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Voici une histoire de négociation salariale:

L'employeur a offert 200k, il a contré 300k. L'employeur a parlé à la direction pendant 10 minutes, puis a accepté. Lors de la signature du contrat, l'employé a découvert qu'il pensait dans une devise et une période de paie différentes de celles de l'employeur et a fini par être payé plus de 10 fois ce à quoi il s'attendait (l'employé pensait à la devise indienne par mois, l'employeur pensait à l'euro / an ).

Conclusion. Peu importe ce que pensent les gens. Le contrat est ce qui compte. L'employeur lui-même a signé la fin du contrat. Il n'y a pas d'erreur ici.

Le reste de l'histoire: l'histoire de l'employeur a atteint les oreilles des cadres supérieurs et le responsable / RH responsable du contrat a été licencié.
@CPHPython peu probable.Embaucher quelqu'un, même si cela dépasse le budget, n'est jamais une infraction en soi.À proprement parler, le PO a simplement été embauché.Le fait qu'il ** pensait ** que c'était supposé être pour un salaire inférieur n'est pas pertinent.Le contrat n'a pas été fabriqué.Il n'y a pas eu de tromperie.L'employeur sait très bien, en toute clarté, quel était le salaire annuel du contrat signé, comme dans mon histoire.
Je suis d'accord - pas de tromperie dans votre histoire, mais un malentendu sur la devise peut avoir coûté à l'entreprise 100k + dans cet employé unique.Si le responsable des ressources humaines s'était juste assuré de parler de yuan, il aurait pu écrire son salaire encore bien inférieur à 200k €.Une seule question non révélatrice aurait pu clarifier cela: par ex."est-ce que cela correspondrait à ce que vous attendiez dans votre pays?"
@Nelson, même s'il n'y a pas de tromperie de la part de l'une ou l'autre des parties et que ce n'est pas une infraction selon la loi, ils peuvent toujours licencier la personne ou le responsable des RH pour incompétence dans leur rôle.
Il n'y a pas d'incompétence impliquée.Ce n'est pas comme s'ils avaient embauché une personne inutile.L'entreprise savait ce que le contrat signifie exactement tel qu'il est rédigé et elle l'a approuvé.Il y a des cas bien pires d'embauches réellement inutiles en raison du népotisme.
#8
+6
Strader
2018-08-30 22:13:58 UTC
view on stackexchange narkive permalink

À mon humble avis, le problème n'existe qu'à votre avis. Sur le papier, dans le contrat et dans toutes les négociations, selon votre description, il n'y avait aucune mention de salaire diminué pour des heures moins élevées.

Donc , sans le savoir, je suppose que vous avez négocié un meilleur terme que vous ne le pensiez.

Mais cela ne rend PAS votre malhonnêteté de quelque manière que ce soit.

+1.Il n'y a aucune preuve que quiconque ait commis une erreur.Ils ont dit un certain nombre.OP a demandé moins de jours.Ils étaient d'accord.Ils ont donné à OP un contrat pour moins de jours au nombre.Je ne vois aucune raison de faire quoi que ce soit.
#9
+2
MonkeyZeus
2018-09-01 00:35:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous craignez que quelqu'un remette votre contrat en question, répondez fidèlement:

Oui, la négociation s'est terminée avec moi travaillant 4 jours (32 heures) par semaine à 26 000 £. Y a-t-il un problème?


La différence entre cela et un problème de paie est qu'un problème de paie est généralement un événement inhabituel qui s'est produit:

Hé les gars, j'étais sur / sous-payé de £ xyz cette période de paie. Pouvons-nous examiner cela?

Alors que votre événement était l'arrangement convenu avant de commencer les travaux.

Félicitations pour les négociations!

#10
+1
gnasher729
2018-08-30 21:11:01 UTC
view on stackexchange narkive permalink

L'argent est à vous. Quelqu'un a fait une erreur, il y a de fortes chances que personne ne l'admette parce que personne ne veut ressembler à un imbécile. Et ce n’est pas leur argent, il ne sort pas de leur poche.

Je vous recommanderais de faire le meilleur travail possible, donc quand la vérité sera finalement révélée, votre manager pourra dire que c'était une erreur, mais vous méritiez en fait l'argent pour votre bon travail.

Votre responsable ne le sait probablement pas, mais il a simplement donné des instructions aux RH et a supposé qu'elles seraient suivies. Dans un an, lorsque les relances seront discutées, c'est probablement la première fois qu'il le découvre. Donc, à ce stade, vous voulez bien paraître dans ses livres. Ne vous attendez pas à une augmentation :-)

Cela ne semble pas être une erreur.OP est de plus en plus
Personne n'a fait d'erreur, juste il y a eu un petit malentendu lors des négociations contractuelles qui a abouti à de meilleures conditions que ce qu'OP attendait.L'entreprise a accepté les conditions signées dans le contrat, estimant que c'était ce que le PO voulait réaliser.
#11
-2
Ertai87
2018-08-30 20:03:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

L'OMI dépend de ce que représentent pour vous ces 5200 £ supplémentaires par an. Si cela signifie assez pour vous que vous seriez d'accord avec une personne des ressources humaines pour comprendre ce qui s'est passé et que cela reflète peut-être mal votre avenir dans cette entreprise, alors je ne le dirais à personne. Cependant, préparez-vous à ce que, si quelqu'un découvre cela, il renégocie votre salaire et vous risquez d'être mal vu pour de futurs problèmes de RH.

L'autre option est d'être honnête et de le mentionner aux RH . L'inconvénient est qu'ils le sauront certainement (parce que vous leur dites), et ils sont plus susceptibles de vouloir renégocier votre salaire. L'avantage est que vous avez l'impression que vous vous souciez plus de l'entreprise que de vous-même, ce qui est un avantage dans les futures interactions RH potentielles. Il est également possible que vous leur en parliez, qu'ils disent "oh, mais nous avons déjà signé le contrat, tout va bien" et que vous ayez votre gâteau et le mangiez aussi, comme on dit; vous ressemblez au bon gars pour être honnête et vous gardez aussi l'argent supplémentaire.

Quant à récupérer le salaire que vous avez déjà gagné, ce n'est probablement pas légal (IANAL), car c'est dans le contrat comme ça se dresse.

Il n'y a aucune malhonnêteté à accepter un contrat offert.Vraisemblablement, l'entreprise est capable de rédiger un contrat qu'elle aime.Je ne dis pas que Lucky ne devrait pas en parler, mais ce n'est pas une question d'honnêteté.
Pour ajouter à cela, la seule indication de malhonnêteté de Lucky est leur supposition que leur interprétation de la discussion était la bonne et que l'entreprise était dans l'erreur.Il est fort possible que les représentants de l'entreprise savaient ce qu'ils faisaient et Lucky est celui qui a commis une erreur.
@Dancrumb exactement, cela pourrait bien être l'erreur de jugement du PO sur l'issue de l'entretien!_P.S._: Honnêtement, je pensais que vous mentionniez volontairement l'OP comme _Lucky_ (c'est-à-dire le _lucky winner_, mais c'est en fait son surnom x)


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...