Question:
Existe-t-il un moyen diplomatique d'expliquer à un gestionnaire qu'il pousse sans aucun effet de levier?
user42062
2015-09-16 07:48:21 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai récemment fait l'acquisition d'un nouveau responsable qui a fait beaucoup de changements et de demandes. Je suis toujours prêt à faire des compromis s'il y a un avantage ou un problème évident à résoudre, et même si j'étais initialement prêt à prendre des mesures pour me conformer à des choses avec lesquelles je n'étais pas nécessairement d'accord, cela a atteint un point où je ne suis plus disposé. pour continuer à me gêner s'il n'y a pas de réponse à "Quel est le bénéfice réel pour l'équipe ou le problème résolu par ce changement?" que j'estime acceptable.

Ce problème précis s'est produit une fois dans le passé, également avec un nouveau responsable. Je savais que les demandes n'étaient pas déraisonnables en elles-mêmes, mais y répondre me dérangeait et n'offrait aucun impact substantiel à l'équipe ou à mon travail. Ma réflexion allait dans le sens de «Quelles sont les répercussions que vous pouvez exercer contre moi si je dis non? Vous pouvez me licencier et je peux avoir un nouvel emploi en quelques jours, 'mais j'ai senti que communiquer ce n'était pas approprié et mènerait à un environnement de travail malsain.

La dernière fois, je suis juste allé de l'avant et j'ai déménagé sur un nouvel emploi. Peu de temps après mon départ, le reste de l'équipe est également parti pour les mêmes raisons, ce qui m'a fait comprendre que c'était peut-être un problème courant. J'ai maintenant commencé le même processus en souriant et en hochant la tête pendant que je planifie des interviews sur le côté, mais je me demande s'il existe un moyen sain de résoudre cette situation.

À titre d'exemple, un problème impliquait une réunion d'équipe régulière de deux heures. La majorité de la réunion était des allers-retours entre les gestionnaires, sans aucune contribution de personne d'autre; J'ai soulevé la préoccupation que cette réunion ne devrait inclure que les gestionnaires, mais elle a été écartée. J'apporte généralement un livre avec moi et je partage mon attention entre la lecture et l'attention portée à la réunion. J'ai été écarté et on m'a dit que je devais arrêter d'apporter des livres. J'ai expliqué que je suis toujours attentif et que je répondais à la rare question posée pendant la réunion, et j'ai demandé quel était le problème avec cela; la seule réponse a été «ne pas accorder toute votre attention à la réunion est impoli». Ce que cela peut certainement être.

Cette question peut être spécifique aux professions à forte demande (dans ce cas, le génie logiciel), mais y a-t-il un moyen diplomatique d'expliquer à un gestionnaire qu'il devrait choisir leurs batailles? Est-ce que récupérer vos bagages et laisser la seule solution?

Avez-vous posé la question "Quel est le bénéfice réel pour l'équipe ou le problème résolu par ce changement?"
Cette [question connexe] (http://workplace.stackexchange.com/a/13330/2322) a les réponses dont vous avez besoin d'un point de vue pratique, tandis que cette question aborde les aspects du travail avec les autres.
Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie; cette conversation a été [déplacée vers le chat] (http://chat.stackexchange.com/rooms/29247/discussion-on-question-by-user42062-is-there-a-diplomatic-way-to-explain-to- a-ma).
Vous pouvez garder à l'esprit que vous recevez de l'argent pour faire ce que votre responsable veut que vous fassiez. C'est en reconnaissance du fait que vous ne voudrez peut-être pas le faire vous-même sans autre incitation.
De plus, il n'est pas rare que de bons développeurs aient des traits d'autisme. Cela pourrait être pertinent si tel est le cas ici car cela expliquerait le manque de compréhension des mécanismes sociaux en jeu ici.
La diplomatie est bien pour traiter des fous avec des armes nucléaires en leur possession. Pourquoi est-il plus important ou utile d'être diplomate dans cette situation que d'être direct?
Même dans les domaines à forte demande, les personnes qui se comportent comme vous le dites deviendront plus problématiques qu'elles ne le valent.Vous pouvez vous déplacer, mais votre réputation finira par vous rattraper.Rappelez-vous, les gens parlent.
a) Votre manager a un effet de levier - le fait qu'il / elle est votre manager.b) Avez-vous essayé (calmement) d'expliquer à votre responsable combien vous pourriez produire / résoudre / faire pour lui si vous aviez ces 2 heures en arrière que vous avez passées à sa réunion?Présentez calmement les faits, il y a de fortes chances que le manager fasse le bon choix.S'il s'agit de "continuer à rejoindre les réunions", vous n'aurez peut-être pas la valeur que vous prétendez avoir (ou le responsable valorise simplement votre présence à la réunion plus que l'avantage de ce que vous lui avez présenté)sa compétence en tant que manager.
Offrez à votre manager une copie du "peopleware" en cadeau ...;)
J'aimerais aussi que mon travail de programmation existe pour ma commodité.
Douze réponses:
#1
+226
Jane S
2015-09-16 09:54:32 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a un certain nombre de problèmes que vous mentionnez dans votre question. Je pense que pour certains d'entre eux, il y a des choses que vous devez vous regarder plutôt que de blâmer le responsable.

Abordons-les une par une:

... il a atteint un point où je ne suis plus disposé à continuer à me gêner s'il n'y a pas de réponse à «Quel est le bénéfice réel pour l'équipe ou le problème résolu par ce changement? que j'estime acceptable.

Comme dans mon commentaire, est-ce quelque chose que vous avez réellement demandé à votre responsable? Avez-vous décrit les impacts négatifs que le changement aura sur votre équipe, tels que le temps de montée en puissance, une baisse de productivité, aucune augmentation de productivité mesurable. Si vous voulez contrer cet argument, alors vous devez prouver pourquoi c'est une mauvaise chose.

Mon processus de réflexion allait dans le sens de «Que sont les répercussions que vous pouvez exercer contre moi si je dis non? Vous pouvez me licencier et je peux avoir un nouvel emploi en quelques jours, 'mais j'ai senti que communiquer ce n'était pas approprié et mènerait à un environnement de travail malsain.

Oui, communiquer ceci est pas approprié et parle plus de vous que de votre responsable. Si vous avez une objection morale à quelque chose que vous ne pouvez pas soutenir avec un argument rationnel, c'est votre problème que vous devez traiter. Si cela signifie passer à autre chose et retrouver (encore) la même situation, alors j'espère qu'à ce moment-là, vous constaterez peut-être que le problème vous concerne plutôt que l'organisation.

J'apporte généralement un livre avec moi et je partage mon attention entre la lecture et l’attention à la réunion. On m'a écarté et on m'a dit que je devais arrêter d'apporter des livres.

C'est incroyablement grossier et peu professionnel. Votre responsable a, pour quelque raison que ce soit, décidé qu'il avait besoin de votre participation à cette réunion. Vous vous êtes opposé et on vous a dit que vous deviez être présent. Si quelqu'un faisait ça dans mon équipe, il y serait immédiatement appelé. Ce n'est pas parce que vous ne voyez pas la valeur que vous avez des raisons d'agir de manière non professionnelle.

Cette question peut être spécifique aux professions à forte demande (dans ce cas, l'ingénierie logicielle), mais y a-t-il un moyen diplomatique d'expliquer à un manager qu'il devrait choisir ses batailles?

Je pense que vous devriez plutôt vous demander si vous devez choisir vos batailles. D'après ma lecture de la situation, votre responsable n'a rien fait de mal; à la place, je vois un membre de l'équipe grossier, perturbateur et arrogant qui ne souhaite pas agir de manière professionnelle et objective.

Est-ce que ramasser vos bagages et laisser la seule solution?

Cela ne résoudra rien, car le problème vous accompagnera jusqu'à votre nouvel employeur, comme il l'a fait jusqu'à l'endroit où vous vous trouvez depuis votre ancien lieu de travail.

Ce que je recommanderais, c'est ceci:

  • Si vous avez un problème avec quelque chose qui vous est demandé de faire, quantifiez-en la raison. S'il n'y a pas de raison que vous puissiez donner légitimement, personne ne dira non.
  • Si vous avez été invité à assister à une réunion, essayez de vous engager avec les responsables plutôt que de rester assis passivement. Etre pro-actif. Peut-être que vous découvrirez plus tôt certaines de ces décisions que vous avez «imposées» et que vous aurez la possibilité d'apporter votre contribution plus tôt.

Je suis désolé si cela semble dur (et je pourrais bien être critiqué pour cette réponse), mais en tant que développeur depuis 20 ans et ayant siégé à tous les niveaux de la hiérarchie des rapports, il est important de savoir où vous devriez peut-être être introspectif et regarder comment vous pouvez vous améliorer et améliorer les flux de travail, plutôt que d'agir d'une manière non professionnelle qui ne vous rend pas service.

J'ai vu trop souvent quelqu'un de brillant, très compétent et au lieu d'essayer de résoudre un problème, il s'en plaignait simplement et contribuait au lieu de cela en n'étant pas proactif et en donnant des conseils de leur expérience qui pourraient améliorer les choses pour tout le monde. C'est ce que je vois dans ce post.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie; cette conversation a été [déplacée vers le chat] (http://chat.stackexchange.com/rooms/29214/discussion-on-answer-by-jane-s-is-there-a-diplomatic-way-to-explain- à un gestionnaire).
#2
+76
boot4life
2015-09-16 13:47:59 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous ressemblez à une version plus jeune de moi. J'ai fait des choses comme ça. J'étais le meilleur programmeur de l'équipe et j'avais besoin de moi. Cela m'a permis de tirer des choses avec lesquelles personne d'autre n'aurait pu s'en tirer. Quand on m'a demandé des choses qui étaient clairement stupides et que le raisonnement n'aidait pas, je ne les ai pas faites.

J'ai fini par réaliser que ce n'est pas une bonne approche, cependant, pour les raisons exposées ci-dessous:

mais je pensais que communiquer ceci [...] conduirait à un environnement de travail malsain.

C'est vrai. Les autres choses conflictuelles que vous avez faites (par exemple, le livre de la réunion) sont également toxiques. Les humains ne sont pas des machines rationnelles. La désobéissance peut facilement empoisonner la relation avec votre manager.

Vous semblez vous soucier d'avoir une relation fonctionnelle avec votre manager. Par conséquent, vous avez deux alternatives:

  1. Obéir. Il est extrêmement improbable que vous puissiez changer quoi que ce soit par la «désobéissance civile». Je le sais parce que j'ai essayé.
  2. Trouvez un employeur qui vous valorise davantage. Pour les bons programmeurs, il existe de nombreux employeurs de ce type.

Il semble que vous avez déjà changé d'emploi pour cette raison et que vous êtes sur le point de recommencer. Pourquoi travaillez-vous à nouveau dans une entreprise bureaucratique? Peut-être devriez-vous choisir l'endroit où vous venez pour travailler le mieux.

Oui, je pense que trouver une entreprise avec une * culture spécifiquement plus appropriée * est la solution. Cela demande de l'initiative et de la chance (il est difficile d'évaluer la culture en tant que personne interrogée!) Mais c'est possible et cela vaut la peine d'être essayé. Deux suggestions concrètes seraient de trouver une entreprise de taille différente (probablement plus petite) ou qui se déplace géographiquement.
@TikhonJelvis En fait, j'ai dû passer à une entreprise * plus grande * pour trouver une meilleure culture. Les petits peuvent être tout aussi mauvais parce qu'il y a moins de freins et de contrepoids. Mais comme vous l'avez dit, il est difficile d'évaluer avant de travailler quelque part.
Le dernier paragraphe ici est la clé.
Je pense que le n ° 2 devrait être reformulé pour indiquer «Trouvez un employeur qui valorise davantage votre temps». La différence étant qu'un développeur qui participe régulièrement à des réunions de plus de 2 heures n'est pas utilisé correctement. Ils pourraient très bien apprécier l'achat par les développeurs et n'ont tout simplement aucune idée de la manière d'utiliser correctement les compétences des OP.
Cette réponse est correcte, mais il existe une autre solution, * soyez assuré *. Cela signifie ne pas faire des choses passives-agressives comme lire des livres pendant les réunions, et remettre en question de manière raisonnable et confiante certaines des directives des gestionnaires. L'assertivité, c'est-à-dire une discussion civile, ne devrait pas nuire à une relation ...
Je suppose que l'idée de lire le livre est une façon de démontrer à quel point on a peu besoin de vous dans la réunion. Si vous remplissez toutes les fonctions qui vous sont demandées lors de la réunion et que vous lisez un livre, il ne devrait y avoir aucun problème. Il s'agit d'une démonstration passive de la vue OP. Le PO devrait le signaler au gestionnaire et suggérer que (2 heures x Number_Of_Idle_Non-Managers) par semaine représente beaucoup d'heures-personnes à perdre. Si l'OP a discuté de ceci et d'autres problèmes avec le directeur en vain, l'OP devrait signaler son intention de partir s'il n'y a pas de changements, puis partir. La grève est le seul levier dont dispose un travailleur.
@NotMe non, je voulais vraiment dire valoriser l'ensemble de l'employé. Lorsque l'employeur tient à ce que vous soyez heureux, la vie est bonne. Éviter les réunions inutiles n'est qu'un cas particulier.
L'assertivité @daaxix est meilleure que le comportement passif-agressif, mais elle ne réussit que si votre partenaire de négociation est prêt à céder. Les raisons pour ne pas céder comprennent la sous-évaluation erronée de l'employé ou le fait d'être émotif. Dans ce cas, vous devrez peut-être «éjecter».
#3
+47
Benjamin Gruenbaum
2015-09-16 21:15:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a un vieil adage selon lequel les gens rejoignent leur entreprise mais quittent leurs managers.

Vous êtes un développeur de logiciels, vous avez confiance en votre capacité à trouver un autre emploi, et vous ne le faites clairement pas ayez du respect pour votre nouveau manager - apporter un livre à lire lors d'une réunion en est un indicateur très fort.

Je ne vais pas te laver comme Jane et te dire que tu n'agis pas de manière professionnelle. Au lieu de cela, je vais vous suggérer de:

  1. Rencontrer votre responsable et avoir une discussion honnête sur les difficultés que vous rencontrez pour vous adapter au nouveau style de gestion. Venez de bonne foi et soyez prêt à changer d'avis si / quand de nouvelles preuves arrivent.
  2. Soyez prêt à passer à autre chose, passer à autre chose n'est pas une si mauvaise chose. Être dans une entreprise qui correspond à la culture de votre personnalité est important et si le nouveau manager a changé, il est tout à fait approprié de passer à autre chose et de négocier de meilleures conditions à l’endroit suivant de toute façon.

Quoi qu’il en soit vous faites - restez professionnel , gardez votre sang-froid et ne sapez pas l'autorité de votre superviseur, certainement pas en face d'eux comme le livre. Vous ne leur devez pas cela, surtout si vous voulez passer à autre chose - mais cela peut être très utile avec le type de termes que vous restez avec eux.

@stackexchanger Je ne sais pas pourquoi vous pensez cela. La réponse directe est: "Rencontrez votre responsable et discutez honnêtement des problèmes que vous rencontrez en vous adaptant au nouveau style de gestion. Venez de bonne foi et soyez prêt à changer d'avis si / quand de nouvelles preuves arrivent." et le ton sous-jacent est le suivant: soyez prêt à passer à autre chose, être en phase avec la culture d'une entreprise est important et si la nouvelle ne correspond pas à votre style, s'en aller, c'est bien.
C'est la meilleure réponse, approche essentiellement et affirmée.
#4
+30
Joe Strazzere
2015-09-16 16:17:29 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis toujours prêt à faire des compromis s'il y a un avantage ou un problème évident à résoudre, et même si j'étais initialement prêt à prendre des mesures pour me conformer à des choses avec lesquelles je n'étais pas nécessairement d'accord, cela a atteint un point où Je ne suis plus disposé à continuer à me gêner s'il n'y a pas de réponse à "Quel est le bénéfice réel pour l'équipe ou le problème résolu par ce changement?" que je trouve acceptable.

Hmm. C'est votre patron, non?

Parfois (généralement) nous devons faire ce que le patron veut, même si c'est "gênant". C'est la nature du travail et de la relation patron / employé.

Ce problème précis s'est produit une fois dans le passé, également avec un nouveau directeur. Je savais que les demandes n'étaient pas déraisonnables en elles-mêmes, mais le fait de me conformer n'était pas pratique pour moi et n'offrait aucun impact substantiel à l'équipe ou à mon travail. Ma réflexion allait dans le sens de «Quelles sont les répercussions que vous pouvez exercer contre moi si je dis non? Vous pouvez me licencier et je peux avoir un nouvel emploi en quelques jours », mais j'ai senti que cette communication n'était pas appropriée et conduirait à un environnement de travail malsain.

Oui. Je suis d'accord pour dire que dire "Pourquoi devrais-je prendre la peine d'écouter ce que mon patron me dit de faire" serait inapproprié et ne crée généralement pas un environnement de travail sain.

J'apporte généralement un livre avec moi et j'ai partagé mon attention entre la lecture et l'attention à la réunion. J'ai été écarté et on m'a dit que je devais arrêter d'apporter des livres. J'ai expliqué que je suis toujours attentif et que je répondais à la rare question posée pendant la réunion, et j'ai demandé quel était le problème avec cela; la seule réponse a été «ne pas accorder toute votre attention à la réunion est impoli». Ce qui peut certainement être.

Très impoli. Et très passif-agressif. Ne faites pas cela si vous appréciez votre travail.

Cette question peut être spécifique aux professions à forte demande (dans ce cas, génie logiciel), mais y a-t-il un moyen diplomatique d'expliquer à un manager qu'il devrait choisir ses batailles? Est-ce que ramasser vos bagages et laisser la seule solution?

Une alternative est certainement de simplement faire le travail qui vous est confié, sans se soucier de savoir si cela s'avère "gênant".

Vous ne pouvez pas simplement dire "Hé patron, vous devez choisir vos batailles". Il n'y a rien de diplomatique à ce sujet - juste le contraire.

Si vous parvenez à vous mettre un peu en échec et que, dans une période calme, discutez tranquillement et en privé avec votre responsable, vous pourrez peut-être expliquer votre point de vue sur certains détails. Concentrez-vous sur les raisons pour lesquelles vous pensez qu'un changement serait inefficace, pas sur le fait qu'il soit "gênant" ou que vous ne pensez pas qu'une demande est "acceptable" - ce n'est pas à vous de décider.

Bien que l'ingénierie logicielle puisse être en forte demande dans votre région, n'importe qui peut être remplacé. Lorsqu'une entreprise fait appel à un nouveau directeur, il y a toujours du changement. C'est souvent la raison pour laquelle ce nouveau manager a été choisi - pour opérer le changement. Si vous ne pouvez pas vous résoudre à faire ce que veut le nouveau patron, vous feriez peut-être mieux de vous trouver un nouvel emploi. Sinon, le choix ne vous appartient peut-être pas.

Cela dit, votre question donne l'impression que vous ne vous en souciez pas du tout. On dirait que vous avez déjà décidé "Si les choses ne sont pas exactement comme je le souhaite, je risquerai d'être licencié ou je démissionnerai - parce que je suis tellement sollicité que je peux trouver un nouvel emploi dans quelques jours. "

Peut-être avez-vous eu de la chance, et généralement votre responsable fait tout ce que vous voulez et ne demande que les choses qui vous conviennent. D'après mon expérience, ce n'est pas typique, mais votre kilométrage peut varier. D'après mon expérience, la plupart des gestionnaires ne traiteront avec des personnes nécessitant beaucoup d'entretien que pendant une courte période avant de conclure qu'elles n'en valent pas la peine et de les jeter.

Peut-être qu'à long terme, vous n'êtes pas apte à travailler pour quelqu'un d'autre. Vous feriez peut-être mieux de travailler pour vous-même et de ne jamais avoir à faire quoi que ce soit avec lequel vous n'êtes pas nécessairement d'accord.

Vous avez placé tous les problèmes liés au comportement à la porte du PO. Que diriez-vous de répondre au fait que la direction est d'accord en obligeant les employés à passer deux heures dans des réunions qui ne sont pas directement pertinentes. Vous annulez le PO comme quelqu'un qui n'a pas pu travailler dans un environnement collaboratif. C'est un résultat infondé basé sur le fait que l'OP a atterri dans des entreprises aux styles de gestion apparemment dysfonctionnels.
@javadba Je trouve que ce scénario ressemble plutôt à aller à l'université et à dormir pendant les cours et à espérer obtenir tous les points de participation. J'ai le sentiment qu'il a été balayé parce qu'il l'a évoqué au mauvais moment (probablement pendant la réunion). Je pense qu'il saurait au moins à quel genre de commentaires ils s'attendent, ou ce qu'il devrait retirer de la réunion, s'il en avait réellement parlé à son responsable et lui avait dit que les réunions étaient une perte de temps pour lui. Soyez là.
En fin de compte, même s'il ne dit qu'une seule entrée tout le temps, peut-être qu'ils * pensent * qu'une chose valait le coût de l'avoir là-bas pendant les deux heures complètes, tant qu'il y prête attention. Ce n'est pas à lui de décider et s'il n'aime pas ça, il doit probablement travailler pour lui-même.
@javadba L'évaluation selon laquelle la réunion était de peu de pertinence directe peut être erronée par le PO. Cela pourrait simplement avoir une importance politique et on lui a demandé d'être présent en cas de problème technique nécessitant une réponse rapide.
Je trouve qu'il vaut mieux ne pas dépendre de votre employeur pour la validation. Si vous comprenez, fabuleux, mais ne vous fiez pas à cela. Vous vendez vos services. S'ils veulent que vous aboyiez comme un chien, tant que le salaire est bon, aboyez comme un chien, puis rentrez chez vous à vos projets intéressants et à votre conjoint aimant.
@DoubleDouble, ce serait comme dormir pendant les cours, mais se réveiller pour répondre à toutes les questions qui vous sont posées et le faire correctement ou de manière satisfaisante. Rude mais remplit toujours les commentaires requis. Pas poli, mais ni l'élève endormi, ni le conférencier quiz, ni les camarades de classe ne perdent quoi que ce soit dans la situation. Le dormeur gagne en sommeil, donc il y a un avantage net. Encore une faible démonstration de compétences sociales.
La culture est une chose importante ici. De nombreux endroits où j'ai travaillé ont été divisés en équipes avec des chefs d'équipe dont je relève. Le _que_ faire_ était généralement décidé et moins flexible, mais le _comment_ et le moment étaient librement discutés au niveau de l'équipe. Il existe certaines structures où les gestionnaires sont totalement en contrôle et dictent (pensez à la structure de commandement militaire). Il y en a beaucoup d'autres où ce n'est pas la norme. Souvent, plus le rôle est spécialisé ou créatif, plus la flexibilité offerte est grande. De nombreux développeurs SW ont également la responsabilité d'améliorer le comportement de l'entreprise, généralement en remettant en question leurs missions.
@TafT Je n'ai pas précisé ce que sont les "points de participation", ils ne sont pas utilisés sur les affectations normales pour tester les connaissances. On ne pose pas de questions directes aux élèves, mais ils sont censés être attentifs et participer à une discussion. Certains enseignants utilisent des «points de participation» pour noter ces sessions. Si un élève dormait ou s'absentait pendant la discussion, il recevrait un zéro pour cette note. Nous ne saurions pas s'il aurait appris quelque chose ou s'il pourrait éclaircir quelque chose pour les autres (ses camarades de classe et lui-même sont potentiellement en train de perdre), car il ne faisait pas attention.
Merci @DoubleDouble pour l'explication supplémentaire des _ points de participation_. Je peux voir qu'ils contourneraient le problème du serviteur endormi et les garderaient engagés dans la discussion pendant la conférence. Je dirais qu'OP a laissé entendre que PP n'est pas présent et que la participation est un peu comme crier dans le vent. Si vous n'êtes pas nécessaire lors d'une réunion, vous ne devriez pas être obligé de vous asseoir pour remplir la salle. Si vous participez à une réunion, vous devriez pouvoir y participer.
#5
+22
kubanczyk
2015-09-16 20:06:34 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Contrairement à d'autres, j'aimerais rester fidèle à l'esprit de votre question. Oui, j'ai souvent vu dans les organisations hiérarchiques bureaucratiques les Techies qui étaient véritablement indépendants de leurs supérieurs. Leurs coéquipiers ainsi que les managers considèrent généralement cette personne comme une vache sacrée , également appelée éminence grise. Je pense qu'il y a une possibilité que vous posiez des questions à ce sujet. Je ne veux pas te juger si tu veux le devenir. Je ne l'approuverais certainement pas.

Il me semble que l'on devient une vache sacrée en déclarant très hardiment son propre levier - et, ensuite, ses propres termes - à son manager en one- conversation en tête-à-tête . Après ce grand moment, si l'employé a vraiment le levier qu'il pense avoir, le manager arrête la gestion proprement dite d'une vache sacrée. Le manager entre en silence dans un cessez-le-feu en faisant le strict minimum dans sa zone administrative: approbation des vacances, traitement des feuilles de temps, acceptation des heures supplémentaires, etc. En contrepartie, le salarié ne fait jamais preuve de sa désobéissance. Ils ne vont tout simplement pas à la foutue réunion. Ils ne répondent pas à ce foutu e-mail. Bientôt, tout le monde en dehors de l'équipe s'habitue à la situation étrange et cela peut durer des années et souvent des décennies.

Le point crucial est que la vache sacrée doit toujours se séparer du reste de l'équipe autant que possible. Il ne peut y avoir plus d'une vache sacrée dans une équipe, sinon la direction perdrait les moyens d'atteindre ses propres objectifs. La direction serait bientôt obligée d'utiliser des moyens de plus en plus drastiques pour reprendre le contrôle. Les équipes collectives de vaches saintes ne sont vues que dans les hiérarchies les plus dysfonctionnelles.

La vache sacrée est généralement perçue par tous les autres comme un employé lent et inefficace (même si ce n'est pas vrai). Ils ne me semblent pas heureux non plus.

Encore une fois, je n'approuverais certainement pas ce comportement.

Quiconque que j'ai vu se comporter comme ça a finalement été renvoyé.
J'ai vu des gens souligner devant les autres qu'ils sont les seuls à comprendre le système et qu'ils ne peuvent donc pas être renvoyés. (Et ce n'était pas le cas.) Si vous AVEZ réellement ce type de levier, alors une réunion individuelle est le meilleur endroit pour le déployer. Faire un vote favorable pour avoir répondu à la question réelle au lieu de donner des conférences sur les bonnes manières.
Excellent ajout au pool de réponses.Une prise intéressante et différente qui ne chevauche pas vraiment les autres.Merci!
#6
+21
kevin cline
2015-09-16 13:19:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En vous sentant comme vous, il est probablement temps pour vous de partir. Cependant, étant donné que vous avez tellement d'opportunités disponibles, vous devez choisir avec soin au lieu de simplement prendre la première offre avec un salaire acceptable. Il existe de nombreux magasins de logiciels avec des processus inefficaces que vous trouverez frustrants. N'allez pas dans l'un d'entre eux. Faites vos devoirs et rejoignez une entreprise qui comprend la valeur du temps d'ingénierie et ne le gaspille pas.

#7
+16
paparazzo
2015-09-16 13:11:54 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Donc une autre perspective et oui je suis clairement un technicien

Les managers vont aux réunions et gèrent c'est ce qu'ils font. Ils considèrent souvent le temps d'un technicien haut de gamme comme rien de plus qu'une secrétaire. 2 heures par jour pour un développeur, c'est beaucoup.

Cleary apporter un livre n'est pas la manière de le gérer. Apportez du code ou passez en revue le calendrier de votre projet. Ils vous paient - conformez-vous même si vous n'êtes pas d'accord.

Je reçois des demandes insignifiantes de la part de managers qui veulent devenir manager dans le but de gérer tout le temps et de le sucer et de le faire. Je leur expliquerai quelques fois pourquoi je ne pense pas que ce soit une bonne idée. S'ils veulent écouter, ils le feront. S'ils ne veulent pas écouter, ils ne le feront pas. Faites ce qu'ils demandent même si vous n'êtes pas d'accord. Vous les manipulez avec des graines pour qu'ils reviennent avec leur idée, mais je n'ai pas la patience pour cela. Si vous ressentez ce qu'ils ont demandé, quelque chose qui pourrait causer des problèmes plus tard, documentez-les poliment. Vous ne voulez pas être blâmé pour les conséquences d'une tâche avec laquelle vous n'êtes pas d'accord. «J'ai fait le changement X et j'ai testé Y - sachez que l'impact potentiel est Z». Là où j'obtiens beaucoup, c'est l'échelle. Lorsque l'application est petite, vous pouvez faire beaucoup de choses. Une application qui va devenir grande doit potentiellement évoluer pour aimer une ferme que vous devez concevoir pour cela. S'ils disent qu'ils s'en moquent, je le veux alors dis bien. Mais quand vient le jour de la mise à l'échelle et que la tâche est énorme, donnez-leur une liste des changements avec lesquels vous n'êtes pas d'accord qui ont rendu la tâche difficile.

Ne partez pas parce qu'un manager ne respecte pas votre temps . Ce n'est pas une bataille - c'est un mode de vie. Un très bon manager qui respecte votre temps est un cadeau et il va être promu. Un manager de merde avec qui vous êtes coincé. Aspirez. Passez à un autre poste pour une meilleure opportunité, mais ne vous attendez pas à de meilleurs gestionnaires.

@Beta Il y a clairement ici un fossé entre technicien et manager.
@Beta, vous devez sortir votre nez du code. Les codeurs sont un centime une douzaine. Les personnes qui comprennent l'entreprise et qui peuvent coder sont précieuses. Les gens qui refusent de montrer de l'intérêt pour l'entreprise ont tendance à écrire du code que les utilisateurs détestent et qui ne fait pas ce qu'il doit faire. Devenir un développeur senior (un vrai) signifie, entre autres, assister à des réunions et être attentif. Si vous pensez que cela ne vous dérange pas, vous allez perdre les possibilités d'influencer votre organisation et vos produits.
@HLGEM: Je n'ai jamais connu un manager qui disait que "les codeurs sont un centime une douzaine" qui n'a pas fini par lancer des projets dans le sol et rejeter la faute sur tout le monde.
@HLGEM Les codeurs haut de gamme ne sont pas un centime une douzaine. C'est le rôle du chef d'équipe / chef de projet / chef de produit / CIO de relier les besoins de l'entreprise aux exigences fonctionnelles et aux spécifications fonctionnelles. C'est le rôle d'un codeur haut de gamme d'écrire le code final. Rester au top de la technologie est un travail à plein temps. Un travail d'une seule personne qui travaille directement avec le client est une autre chose, mais je ne pense pas que ce soit la situation que le PO décrit.
@fribee, Les personnes haut de gamme ne sont pas des codeurs, ce sont des développeurs seniors qui ne sont pas un centime une douzaine. Mais ils ne sont pas compétents s'ils ne comprennent pas la fin des affaires.
@HLGEM Ensuite, je ne suis clairement pas compétent car j'ai fait beaucoup de codage à partir de spécifications que je n'avais aucune idée de ce qu'était l'activité à l'autre bout.
#8
+13
colmde
2015-09-16 12:34:39 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous avez d'autres tâches plus importantes à faire, faites-le simplement remarquer et demandez-lui quelles tâches sont les plus prioritaires. Expliquez-lui que faire les tâches qu'il demande retardera ces autres.

Après cela, même si vous n'êtes pas d'accord avec la façon dont il hiérarchise le travail, eh bien ... Il le directeur! Son travail est d'attribuer les tâches, votre travail est de les faire.

Si vous n'avez pas d'autres tâches à faire, alors, j'ai bien peur que vous n'ayez pas à vous plaindre.

Un jour, j'ai eu un directeur qui m'a dit: "C'est une division d'ingénierie. Nous facturons l'ingénierie, pas la gestion ou la comptabilité. Quiconque ne fait pas d'ingénierie est ici pour courir après les ingénieurs." Je n'ai jamais vu plus de dévouement des ingénieurs à un manager de toute ma vie. Personne ne voulait le laisser tomber, et quand nous ne pouvions pas livrer, il a reçu un avertissement précoce. J'ai commencé Pizza Tuesday, disruptif mais populaire, et il me l'a doucement enlevé et a demandé à un fonctionnaire de le faire parce que "j'ai besoin de toi pour des emplois qu'elle * ne peut * pas * faire".
#9
+11
Steve Jessop
2015-09-17 17:36:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Donc, la principale difficulté ici est que vous savez mieux que le manager comment prendre les décisions qu'il prend (ou du moins vous pensez que vous le faites, dont plus tard, mais le problème est réel si vous avez raison ou incorrect).

Quitter n'est pas la seule solution, c'est le dernier recours. Je ne vais pas vous donner un tutoriel sur "comment parler à un autre être humain" parce que c'est un sujet trop vaste et que vous êtes peut-être déjà aussi bon que moi ou mieux. Mais certains problèmes que vous devez résoudre avec votre patron sont:

  • Pourquoi prend-il une décision que vous êtes mieux à même de prendre? Pourquoi ne vous laisse-t-il pas simplement le soin? Que pouvez-vous faire tous les deux pour identifier les décisions qu'il devrait prendre et quelles décisions vous devriez prendre?
  • Pourquoi n'acceptez-vous pas les raisons qu'il vous donne? Sur quelle base décidez-vous si une réponse à "quel est l'avantage?" est acceptable pour vous ou non, étant donné que la réponse est acceptable pour votre patron et vraisemblablement son patron, etc.
  • Que devrait-il se passer dans les cas où vous êtes vraiment en désaccord pour irréconciliable les raisons? Même si vous avez raison et qu'il a tort, lequel d'entre vous est autorisé par votre employeur mutuel à prendre la décision finale sur ce que l'entreprise fera et comment votre temps de travail devrait être dépensé? Seriez-vous mieux dans un emploi où de telles décisions sont prises entre vous et un client payant avec lequel vous négociez, plutôt que vous et votre patron qui a été mis en charge de vous? Peut-être qu'un contrat vous satisferait mieux.
  • Sur quelle base décidez-vous s'il est acceptable que votre patron vous «dérange» en faisant des «demandes raisonnables» dont l'impact sur votre équipe n'est pas «substantiel» à votre avis? Qui est le juge approprié des avantages pour votre employeur mutuel, et pas seulement pour votre équipe?
  • Pourquoi êtes-vous là? Est-ce pour faire ce qui, selon vous, profite à l'équipe, ou est-ce pour faire ce que votre employeur a besoin et / ou vous demande? Si ce que votre patron demande n'est pas ce dont il a besoin, comment pouvez-vous illustrer ces écarts d'une manière qui n'exprime pas principalement votre frustration, plutôt que recherche principalement une solution?

En bref, vous devez construire une relation de travail avec votre patron dans laquelle il ne prend pas de décisions arbitraires et vous acceptez les décisions qu'il a le pouvoir de prendre, même si vous n'êtes pas d'accord avec eux . Et vous devez trouver un emploi où vous êtes en charge ou où vous êtes prêt à vous déranger au nom de qui que ce soit.

Le fait est que dans presque toutes les entreprises, les managers ne sont pas juste des fonctionnaires mineurs qui sont là pour faire un travail que vous feriez mieux qu'eux si seulement vous n'étiez pas occupé par quelque chose de plus important. Il s'agit plutôt de la personne autorisée à décider de ce qui est important et de ce que vous êtes censé accomplir. Il est préférable qu'ils puissent vous persuader d'être d'accord avec eux sur ce qui est important, surtout si vous avez l'intention de partir lorsque vous ne parvenez pas à votre propre chemin, mais ce n'est pas leur travail de vous amener au point où vous le feriez. prendre la même décision vous-même (c'est-à-dire faire son travail pour eux).

Si tout le monde part, alors le patron très probablement ne fait pas du bon travail (bien que il puisse y avoir des exceptions). Sur cette base, il semblerait que vous ayez eu de la malchance deux fois de suite. Demandez-vous, ne pouvez-vous travailler pour une entreprise que si tout le monde autour de vous fait du bon travail, ou êtes-vous assez bon pour surmonter cela?

Regardez également l'ancienneté du travail que vous faites. Si vous pouviez partir et obtenir un emploi tout aussi bon immédiatement, alors vous vous vendez peut-être à court d'emploi dans votre processus de recherche d'emploi et pourriez viser plus haut. Si un excellent travail pour vous vous arrive chaque jour, alors peut-être qu'un travail encore plus important vous arrive de temps en temps. Si vous en trouvez un, les avantages qu'il vous offre vous compenseront pour tous les aspects que vous n'aimez pas tant. Vous ne tolérez pas votre patron parce que vous ne vous souciez pas de votre travail, alors trouvez un travail qui vous tient à cœur et vous deviendrez plus tolérant!

Sur la base d'un petit échantillon, ces emplois vous pouvez facilement obtenir, ne semble pas être de bons emplois pour vous une fois que l'organisation dans son ensemble est prise en compte. Vous vous trompez peut-être en pensant "Je peux résoudre ce problème en partant", alors que le même problème se reproduira partout où vous allez. Vous avez trouvé facile de trouver des emplois pour des personnes que vous ne respectez pas, que diriez-vous d'assumer la tâche de trouver un emploi pour quelqu'un que vous faites?

Je suis toujours prêt à le faire compromis s'il y a un avantage évident ou un problème à résoudre

Je pense que cette attitude mérite d'être vérifiée, car cela revient à "Je suis toujours prêt à faire des compromis si je suis globalement d'accord avec les objectifs que je compromis avec ". Eh bien, non, ce n'est pas un compromis. Faire des compromis, c'est quand vous êtes prêt à faire quelque chose qui n'a pas un avantage évident à votre avis, mais où l'opinion de quelqu'un d'autre diffère de la vôtre.

Enfin, considérez que vous pourrait avoir tort d'être meilleur que votre patron pour prendre ces décisions. Si tel est le cas, en ressentant du ressentiment envers tout patron qui n'est pas d'accord avec vous et en quittant chaque emploi où cela se produit, vous vous condamnez à être malheureux dans chaque travail que vous avez jamais occupé, car des personnes raisonnables seront en désaccord avec vous sur certaines choses où leurs connaissances, leur intuition et les capacités dépassent les vôtres.

J'aime particulièrement évoquer la perspective apparente de compromis du PO. Ce qu'il a décrit, c'est «faire des compromis éclairés», pas des compromis.
#10
+7
Kilisi
2015-09-16 10:34:19 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ce n'est pas vraiment votre position de remettre en question l'effet de levier de vos managers. Remettre en question ses méthodes certes, remettre en question sa logique même, mais pas son levier. Et prendre un livre dans les réunions? C'est plus impoli. Votre meilleure idée serait de lui parler de vos problèmes directement, si vous ne vous souciez pas de garder le poste, vous n'avez rien à perdre. Actuellement, si j'étais votre manager, vous sembleriez être un employé gênant sans une bonne équipe. attitude. Personne n'est irremplaçable et certains posent plus de problèmes qu'ils n'en valent la peine. Il travaille peut-être sur cette équation en ce moment.

Désolé si cela semble un peu fort, mais c'est comme ça que je le vois.

La question n'était pas "comment puis-je être poli?"
#11
+7
Magpie13
2015-09-16 14:19:44 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Chaque nouveau manager essaie de s'approprier l'équipe en apportant des changements - il ne s'agit généralement que d'une période d'installation et les processus perdus qui étaient bons feront probablement une réapparition, ceux qui ne l'étaient probablement pas. bon en premier lieu. Un peu de patience est donc nécessaire après chaque changement. Oui, il y aura des choses avec lesquelles vous n'êtes pas d'accord, mais à moins qu'elles ne soient importantes, je dirais que changer de travail est un peu une réaction excessive.

Vous avez mentionné que vos collègues ont également réagi de la même manière après votre premier déménagement - avez-vous réellement discuté des changements actuels avec vos collègues? Un front uni peut être un meilleur moyen de gérer cela.

Un livre pour une réunion - désolé, mais ce n'est pas une bonne idée - tout ce que vous avez fait est de prouver que vous êtes un employé qui se sent plus important que quiconque et qui montre non seulement votre responsable, mais tout des autres responsables à cette réunion que vous n'avez aucun respect pour eux ou pour le reste des participants à la réunion. Ils pensent peut-être déjà que vous êtes plus problématique qu'ils n'en ont besoin à cause de cela. Une déclaration publique reste dans l'esprit.

Au contraire, pourquoi ne révisez-vous pas l’ordre du jour de la réunion à l’avance et suggérez-vous qu’une participation complète n’est peut-être nécessaire qu’à certains moments et que celles-ci pourraient être couvertes au début ou à la fin du temps? Peut-être ajouter une section sur les changements de processus à l'ordre du jour pour donner aux autres un forum pour exprimer leurs sentiments?

Soyez proactif plutôt que réactionnaire - gagnez le respect de votre équipe de direction et ils seront plus susceptibles d'écouter vos idées sur les changements. Le respect va dans les deux sens et lubrifie souvent les roues.

Et avant que quiconque ne crie «Management», je ne le suis pas - je suis un technicien qui travaille avec des managers non-tech depuis plus de 30 ans!

#12
+6
John Hammond
2015-09-16 12:13:52 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Permettez-moi de résumer:

Vous vous plaignez de ne pas comprendre les raisons et les avantages des changements qu'ils proposent. Ensuite, ils vous ajoutent à une réunion, où toutes ces choses sont discutées, puis vous vous plaignez que vous êtes assis dans une réunion où les managers s'occupent des affaires des managers.

Vous ne pouvez pas avoir le gâteau et le manger,

Soit vous acceptez simplement leurs décisions sur la façon de changer votre logiciel, car ils ont discuté de ce problème à maintes reprises dans des réunions ennuyeuses et sont finalement parvenus à une résolution et la seule raison acceptable de s'opposer est s'il y problème technologique.

Ou vous devenez un gestionnaire et discutez et influencez les tâches de votre logiciel avec eux, avec toutes les responsabilités ennuyeuses et ennuyeuses.

D'où vient que ces demandes qu'il a reçues soient discutées lors de la réunion? Ce qu'il a dit était de répondre à une question rare.
Il serait étrange qu'une _ réunion d'équipe régulière de deux heures_ inclue les managers mais pas celui de son équipe. Comme son manager est là, l'équipe est là, il est très probable que de telles questions y soient discutées ou du moins que ce soit là où elles seraient discutées, si un participant ne choisissait pas de lire un livre et d'attendre une question.
@LarsFriedrich - Du point de vue d'un développeur, 2 heures où tous les managers étaient enfermés ensemble dans une même pièce serait une aubaine. 2 heures complètes où vous pouvez vous concentrer sur le travail et ne pas être interrompu. Je ne peux penser à rien de plus proche de l'Enfer que de se faire voler cette opportunité et d'être jeté dans la pièce avec eux.
"Ce serait étrange si une réunion d'équipe régulière de deux heures incluait des managers mais pas celui de son équipe." Pourquoi serait-il étrange que les managers se réunissent régulièrement sans entraîner toute leur équipe avec eux? Cela semble être une chose parfaitement normale pour la direction. Je dirais que traîner leurs équipes serait la situation beaucoup plus inhabituelle. Normalement, les responsables de niveau inférieur rencontrent leurs propres équipes et font ensuite rapport à la direction de niveau supérieur lors de réunions séparées.
@Reirab Veuillez relire ce que j'ai écrit.
@LarsFriedrich Oui, il a utilisé l'expression «réunion d'équipe», mais il semble que son problème soit précisément qu'une réunion de gestion s'appelle une «réunion d'équipe» et que l'équipe se drogue inutilement au lieu de se réunir dans des réunions d'équipe distinctes.
@Reirab Nous pouvons discuter toute la journée de ce qui semble être son problème ou à quoi ressemble vraiment la réunion d'équipe. Ma réponse est que vous devez décider en tant que développeur si vous voulez suivre le chemin "Je suis juste un codeur divin et je veux coder" ou le chemin "Je suis plus qu'un codeur et je veux prendre des décisions commerciales". Si vous pensez pouvoir améliorer ma réponse selon laquelle vous devez choisir votre chemin et ne pouvez pas choisir le meilleur des deux mondes, n'hésitez pas à ajouter un commentaire. Discuter des théories ne change ni n'améliore ma réponse. Merci.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...