Question:
Quand est-il éthique d'utiliser le temps et les ressources de l'entreprise à son avantage professionnel?
Mickael Caruso
2015-10-09 19:33:20 UTC
view on stackexchange narkive permalink

It's obvious, though, for example, that you shouldn't try to learn Photoshop on your financial firm's time (unless they assigned you a job to design something for them, though that's unlikely).

The general answer for this is probably no - it's wrong to use their time and money for one's benefit. But some circumstances may call for it, right?

For this question, let's assume that you have completed the tasks for the day (although most likely, you could start tomorrow's work... but then again, there really isn't such a thing as absolute completion).

I've seen some questions here about people's employers unable or (dare I say) unwilling to provide training even if the training would benefit the company.

So, is it alright then, to do some learning to improve oneself, on company time, even for the company's benefit (again, because your employer is unable or unwilling to provide means for your professional advancement)?

No, we haven't ignored or we don't refuse anything else the company might provide.

To complicate things: What if your boss says "no, don't learn that because that's not and never going to be how we do things here?" If you don't, you'd be following instructions, though you could be sacrificing your marketability.

This is NOT a duplicate question How can I approach career development with a boss who doesn't seem to support this?. The answers there don't address whether or not it's alright to sneak personal professional development into some company time. For the most part, the answers suggest that it is ultimately the worker's responsibility. So now, if so, then is it alright to use some company time to exercise that responsibility? That's my question.

"... vous ne devriez pas essayer d'apprendre Photoshop pendant le temps de votre entreprise financière." Cela ne dépendrait-il pas de la raison pour laquelle vous apprenez Photoshop? Si vous êtes responsable de l'édition des images d'une brochure ou d'un site Web, je pense qu'apprendre Photoshop à l'heure de l'entreprise est parfaitement acceptable.
C'est facile s'ils m'ont confié cette tâche, donc certainement, j'irais de l'avant - pas de problème.
Dans certaines industries, on s'attend à ce que vous vous appreniez continuellement de nouvelles choses! Dans le développement de logiciels, par exemple, l'apprentissage de nouvelles technologies fait régulièrement partie de grands projets.
Mais vous ne sacrifiez pas votre valeur marchande. Votre patron n'a pas dit de ne pas apprendre ça. Il a dit de ne pas utiliser le temps de l'entreprise. Vous pouvez choisir d'acquérir de nouvelles compétences à votre rythme. Essayez de choisir une compétence qui est un avantage clair pour l'entreprise pour obtenir une autorisation d'utiliser (un peu) le temps de l'entreprise.
"Il est faux d'utiliser leur temps et leur argent à son profit." Eh bien, l'entreprise utilise mon temps à leur avantage, alors ...
@limdaepl - Je suis d'accord à 110%. Mon plus gros problème est qu'ils pensent que c'est "je gagne, ils perdent", même si je pense sincèrement que c'est gagnant-gagnant.
Vous avez demandé "est-ce jamais éthique". Franchement, nous avons eu de nombreuses questions ici qui semblent être posées par des personnes travaillant dans des entreprises très contraires à l'éthique, et dans ce cas, il y a très peu de choses que je considérerais comme contraires à l'éthique pour un employé. Vous devriez mieux demander "quand est-ce éthique".
@limdaepl,, la société vous paie pour le temps, afin qu'ils décident comment il est utilisé.
Neuf réponses:
#1
+52
Myles
2015-10-09 19:49:06 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que cela dépend des attentes de l'entreprise. Dans l'industrie pétrolière, il n'est pas rare que les grues restent pendant des semaines sans être appelées à un ascenseur et, en général, la seule attente est que l'opérateur est là et prêt lorsqu'il est appelé. Je connais un grutier qui a appris plusieurs langues alors qu'il était assis dans sa cabine en attendant d'être appelé. Ce serait un contraste frappant avec l'industrie de la restauration où le mantra est "si vous avez le temps de vous pencher, vous avez le temps de nettoyer".

La meilleure réponse individuelle pour vous va venir de votre patron. Si vous demandez d'abord, vous n'aurez pas à vous excuser d'avoir fait une fausse hypothèse.

Pour remédier à la modification: Les réponses ne concernent pas si oui ou non il est bon d'introduire un développement professionnel personnel dans du temps de travail.

Votre employeur a la possibilité de déterminer ce que vous faites pendant les heures de travail. S'ils disent qu'ils ne veulent pas que vous passiez du temps à apprendre la comptabilité ou le prochain grand cadre qui est une contrainte raisonnable, comme s'ils disaient qu'ils ne voulaient pas que vous développiez votre carrière en tant que joueur professionnel de jeux vidéo. Ils paient pour votre temps afin de décider comment leur investissement est dépensé.

Se faufiler dans des choses qu'ils ont déjà abattues est un bon moyen de ruiner les choses pour tout le monde. Si vous êtes attrapé, une réponse probable de la société est plus de beaurocracy autour de l'approbation de la formation, ce qui signifie que toute formation pour tout le monde est plus difficile à obtenir. Ne sois pas ce gars.

Oui, de retour à l'université, j'avais un travail où 90% du travail était simplement dans la salle - ils ne voulaient pas avoir 100 000 $ d'ordinateurs assis là près d'une porte ouverte et personne autour. Si quelqu'un avait besoin d'aide, j'étais là, mais c'était surtout pour faire mes devoirs tout en étant payé.
Cela me rappelle Albert Einstein, dont les théories ont été développées pendant son temps libre alors qu'il travaillait dans un bureau de brevets ...
@Marc.2377 qui devrait presque être une réponse en soi!
#2
+10
enderland
2015-10-09 20:07:41 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Why not both? Do things that benefit you and the company.

The general answer for this is probably no - it's wrong to use their time and money for one's benefit. But some circumstances may call for it, right?

This is a logical fallacy.

It's implying that either you OR the company get benefit or your work. So if you benefit, the company doesn't.

A good goal for employees is to continuously do things that maximize benefit to both them and the company. You want to do things that develop you as well as add value to the company. The better this works, the better your career will be.

It's obvious, though, for example, that you shouldn't try to learn Photoshop on your financial firm's time (unless they assigned you a job to design something for them, though that's unlikely).

Let's look at this example. If you phrase it like, "I want to learn mad Photoshop skilz" then yeah, it's not great.

But what if you presented it like:

  • "Hey boss, I was noticing that our communications are really low quality. Our team creates a lot of documents that don't look that great. I've wanted to learn Photoshop for a while - would you support me doing this so we can make our communications more professional?"

Win-win!


There will be industries that have more slack time. Some consulting companies, for example, have downtime between contracts. You can do the above then too, just phrased more like, "I would love to do X in the future, we have a bit of a downtime now, what do you think about me spending some time learning X? It'll add value to me and let us do Y/Z in the future."

Mon problème est que je considère que c'est gagnant-gagnant, mais mes superviseurs le voient comme je gagne, ils perdent. Je ne peux pas être trop précis, mais ils pensent que ce que je veux apprendre peut s'appliquer à ma profession en général, mais ne s'applique pas à l'entreprise. Désolé de vous être évacué, mais c'est un problème grave pour moi.
... veuillez ne pas utiliser Photoshop pour créer des documents textuels.
@MickaelCaruso Alors si vous ne pouvez pas le formuler de telle manière qu'ils le voient comme un gagnant-gagnant ..... je dirais que vous ne devriez pas le faire. Ils vous ont dit que vous ne devriez pas. C'est assez clair à ce stade, non?
@MickaelCaruso alors ce que j'ai écrit ici signifie que vous faites cela mal. Il ne s'agit pas simplement de "voir cela comme gagnant-gagnant", mais c'est de communiquer que c'est gagnant-gagnant _à vos superviseurs_.
@Patrice - Ils m'ont dit non, ce que vous ne pouvez pas clarifier. Donc, je suis un peu rebelle, je suppose.
@enderland - J'ai exprimé les avantages de mon apprentissage pour l'entreprise. J'ai perdu ... jusqu'à présent. À l'heure actuelle, c'est à "cette entreprise ne fonctionne pas avec des pratiques et des outils modernes / nouveaux ..."
@Yamikuronue Photoshop fait un bien meilleur travail de gestion du crénage pour tout le travail de police Papyrus dont les documents ont besoin.
#3
+9
Dawny33
2015-10-09 19:39:29 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Certainement OUI

Si l'apprentissage peut profiter à votre carrière et vous aider à mieux performer dans votre rôle, alors il est définitivement éthique d'apprendre après votre travail (ou dans votre temps).

Mais, si c'est pour votre propre bénéfice qui ne profite pas à l'entreprise, alors NON^.

Par exemple, si je suis un Data scientist:

Puis-je apprendre les technologies de la science des données comme Spark pendant mon temps libre ou après le travail <-- OUI

Puis-je apprendre Photoshop? < - NON Cela ne vous aide pas à vous améliorer dans votre rôle actuel. Vous voudrez peut-être le faire à la maison.

C'est inexact - Personne ne peut prédire l'avenir ni quelles compétences peuvent être acquises qui peuvent être transférées au rôle actuel.
@EdHeal Je ne suis pas d'accord. ** Personne ne peut prédire l'avenir ** OUI ** ni quelles compétences peuvent être acquises qui peuvent être transférées au rôle actuel. ** PARTIELLEMENT OUI. Mais, je suppose qu'il y a une ligne précise qui peut être tracée pour dire si la compétence est importante pour la compétence ou non. Par exemple, les compétences en photographie ne sont certainement pas utiles pour une carrière en programmation. Donc, l'apprendre au bureau est faux.
Vous avez raison - mon commentaire devrait comporter une clause raisonnable. Cependant, la photographie peut être une compétence utile pour un développeur Web?!
- PS - En savoir plus sur TRIZ
#4
+3
teego1967
2015-10-13 17:59:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

As long as you aren't using up non-trivial consumables, are getting your work done, and are not interfering with the operation/competitiveness of your employer, you absolutely are justified in performing self-directed career development activities whenever you can get away with it.

MANY successful people got their start when they were bored at work and decided to do something about it. These folks usually do NOT "ask for permission" from their boss to do things like trying out an idea by way of a prototype, some writing, calculations or a design, or business plan. Smart bosses see this as initiative.

Just do it-- you probably won't get fired unless they want to get rid of you anyway and need a reason.

J'aime penser que le dicton "Il est plus facile de demander pardon que de demander la permission" avec tout cela. Oui, j'ai introduit beaucoup de pratiques modernes dans notre entreprise parce que je vois à quel point elles sont efficaces et efficientes. Mon patron n'aime pas ça et m'a spécifiquement dit que "ce n'est pas la façon dont nous faisons les choses ici, vous travaillez pour cette entreprise, pas pour la profession". Ce n'est pas la fin. Je dois apprendre tant que j'atteins mes objectifs.
@MickaelCaruso, c'est vrai, c'est un long match. Votre patron ne sera pas toujours votre patron. Il n'est pas nécessairement intéressé non plus par le développement des talents. Votre carrière est entre vos mains.
Ce. J'ai commencé à m'apprendre à programmer (ce qui a depuis mené à une carrière) quand je m'ennuyais au travail. Je n'arrêtais pas de penser: «Pourquoi est-ce que je fais ces tâches? Un ordinateur pourrait les faire beaucoup plus rapidement». En 2-3 mois, j'écrivais des scripts (hacky, terribles scripts, rétrospectivement) qui aidaient l'entreprise, et mon patron m'a donné une augmentation de 50%.
#5
+1
HLGEM
2015-10-10 00:44:52 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Différentes entreprises ont des cultures différentes quant à l'acceptabilité de cela. Cependant, si votre patron actuel vous a directement dit de ne pas apprendre quelque chose pendant les heures de travail, vous risquez d'être licencié si vous le faites. Une fois qu'un boss a interdit une action, alors ne la faites pas. Vous dites que vous le voyez comme un gagnant-gagnant, mais clairement votre patron ne le fait pas et son opinion compte plus que la vôtre en ce qui concerne ce sur quoi vous passez votre temps au travail. Si vous pensez vraiment que c'est une victoire pour l'entreprise, faites une analyse de rentabilisation, mais le patron est le dernier décideur et vous devez l'accepter gracieusement s'il décide contre ce que vous voulez.

Trouvez quelque chose d'acceptable pour votre patron à faire pendant les temps d'arrêt. Il peut s'agir d'un langage dont vous avez besoin de plus de profondeur dans la mesure où l'entreprise utilise actuellement. Cela pourrait être la création d'une proposition pour un nouveau système que vous aimeriez mettre en œuvre. Il pourrait en apprendre davantage sur le domaine commercial. Il s'agit peut-être de nettoyer d'anciens classeurs! L'entreprise possède votre temps pendant la journée de travail, c'est son choix de ce qu'elle veut payer.

Si vous souhaitez vous qualifier pour des choses que votre entreprise n'utilise pas ou n'a pas l'intention d'utiliser, faites-le à votre rythme. C'est la même chose que si je décidais que je voulais devenir médecin, vous ne vous attendriez pas à ce que mon entreprise actuelle paie pour une qualification comme celle-là dont ils ne tirent aucun avantage direct, n'est-ce pas? Apprendre un outil qu'ils n'utilisent pas leur est inutile et ils ont le droit de décider de ne pas payer pour cela. Vous pouvez toujours apprendre des choses qui vous aideront dans votre travail actuel.

#6
+1
user8365
2015-10-10 01:44:29 UTC
view on stackexchange narkive permalink

De nombreux emplois modernes sont davantage basés sur des projets que sur le temps, mais c'est finalement à votre employeur. Je dirais que tout va bien si vous faites avancer les choses et si vous faites les choses de l'entreprise pendant votre temps. Les lignes de «sur le tas» peuvent devenir floues.

Je me souviens d'un avocat disant: "Si vous êtes sous la douche en train de penser à un client, c'est facturable."

Cela devrait ouvrir une boîte de dialogue avec votre patron afin que vous puissiez le découvrir quelles sont ses attentes et les choses supplémentaires que vous pouvez apprendre pour profiter à l'entreprise et, espérons-le, aider votre carrière également.

#7
+1
Joe Strazzere
2015-10-10 06:05:17 UTC
view on stackexchange narkive permalink

So, is it alright then, to do some learning to improve oneself, on company time, even for the company's benefit (again, because your employer is unable or unwilling to provide means for your professional advancement)?

If you ask your boss for permission to "do some learning on company time" and you get consent, then it is perfectly alright to proceed with your learning.

To complicate things: What if your boss says "no, don't learn that because that's not and never going to be how we do things here?" If you don't, you'd be following instructions, though you could be sacrificing your marketability.

That doesn't complicate things at all - they become extremely simple in this case.

In this case, you have been expressly forbidden from spending company time learning. In this case if you value your job you will not do so. Instead, learn on your own time.

Easy.

C'est facile parce qu'ils m'ont dit tout de suite pas à l'heure de la compagnie. Mais c'est mon combat. J'ai très peu de temps pour apprendre en dehors du travail.
Je trouve du temps, certes insuffisant, mais je le prends.
#8
+1
Christos Hayward
2015-10-11 01:07:07 UTC
view on stackexchange narkive permalink

There was an ethics class where I mentioned hiding things as a symptom something is wrong in a relationship--not that we should openly do bad things, but the question of whether something is done without the faintest attempt to hide it; if you're hiding your dealings with another from your spouse, that's a red flag. You are not obligated to catalogue every interaction with every person you meet, but if you start hoping or acting so that your spouse doesn't learn of certain interactions, there's probably something wrong.

There are some kinds of legitimate secrets to hold--a surprise birthday party, for instance, but then the question comes of, "What if the other person found out?" If despite your best efforts your spouse finds you were attempting to orchestrate a nice surprise birthday party for them, they will unlikely be furious. A hair of the wrong color on your collar is a slightly different matter.

The professor suggested that secrecy / hiding / withholding information is a noteworthy red flag not just in relationships but in ethics in general.

I don't think you need to get explicit approval for every self-training, but I would try to be on the same page as your employer. This could mean no self-training, but if you are doing all your work, many bosses will see self-training on top of that as increasing your value to the company. So don't sneak it and feel guilty; ask your boss about general expectations and self-train in ways where you are on the same page as your boss.

#9
  0
Jon Story
2015-10-09 20:03:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink
  • Is there something else you could usefully do in your current (or similar) role such as perhaps helping a colleague. "Finding something to do" work, essentially?

  • Is there something else you could do to benefit the company, such as learn a useful related technology or skill?

  • When asking your manager if there's anything further he'd like you to do, what was his response?

  • Can you find anything useful to do: review documents, vacuum the hall, clean the kitchen?

If you've answered no to all the above, then you truly have nothing useful to provide the company at the present time and I wouldn't see a problem with doing something non-company-related: however you shouldn't just do this off your own back.

Go and discuss it with your manager, explain the situation and ask how he'd like you to use your time: charity or open source work, for example. If he still has no response, ask if you can undertake some personal projects.

Even then, I'd still try to avoid making money on someone else's time: can you find a personal development project which has a soft benefit to you (learning a skill you may find useful later, learning a foreign language, researching interesting technology etc) and if possible a potential benefit to the employer.

Try to avoid tasks that would directly make you money.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...